AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 [TERMINE] Do I wanna know? Pv. Jonathan

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage

Alix, impératrice du stress depuis 1990

avatar

Rapports rédigés : 501
Santa Barbarian since : 04/05/2015
Localisation : Un peu partout et nul part à la fois


Mon agenda
Topics: OUVERTS
Mes relations:
Mes rps:

MessageSujet: [TERMINE] Do I wanna know? Pv. Jonathan   Dim 31 Mai - 18:28



 



Do I wanna know?

Ft. Jonathan N. Milligan



Alix était assise sur le petit banc rouge. Elle contemplait silencieusement une oeuvre témoignant à la perfection la souffrance d’un peuple réduit à l’esclavage. Ses mains posées sur ses cuisses, elle paraissait un peu stressée, comme impatiente. Elle jeta un coup d’oeil à son téléphone assez basique, pas de nouvelles. Ça ne l’étonnait pas vraiment, même si Jonathan avait toujours la politesse de prévenir lorsqu’il arrivait en retard, il était incapable d’utiliser efficacement cette invention révolutionnaire.

La brunette souffla un bon coup, elle se mettait vraiment dans des états pas possible pour des choses futiles. Bien sûr que non, il ne lui était pas arrivé quelque chose. Il avait dû être retenu par son travail, il fallait qu’elle se sorte ces idées morbides de sa tête, mais elle avait vraiment hâte d’être avec lui. Les deux amis ne parlent en général que très peu, mais la simple présence et le silence d’autrui suffisait à les apaiser. Jonathan, en plus d’être son espèce de guide et de supérieur dans le domaine qu’elle étudie, il est aussi un espèce de père pour elle. Il sait l’embrasser d’amour et de fierté sans qu’elle ne se sente étouffée.

Mais voilà, aujourd’hui il n’était pas là devant ce grand tableau, qui paraissait à Alix maintenant vide, il n’était pas là pour la supporter discrètement. Elle baissa les yeux un peu inquiète, paniquée à l’idée que d’autres personnes puissent vouloir admirer les oeuvres exposées dans le hall. Elle finit par entendre des bruits de pas, légèrement précipités. Elle tourna la tête, ses cheveux frisés lui couvrant au moins la moitié du visage. Il était là, faisant son entrée avec majesté, semblant un peu embarrassé de son retard. Elle aborda un sourire discret, récupéra son sac pour se relever et se rapprocher de lui. Ils avaient l’habitude de se rejoindre ici au musée des arts. Même si la peinture ou même la sculpture n’est le domaine d’aucun des deux adultes, ils arrivaient à en comprendre la beauté et la subtilité et puis le silence ici est tellement agréable, qu’il en deviendrait presque sacré.

La demoiselle lui laissa tout de même un temps pour respirer avant de le prendre rapidement dans ses bras pour lui dire bonjour. Ils ont cette habitude depuis assez longtemps déjà. Elle le regarda dans les yeux, il avait l’air si triste, lui était-il arrivé quelque chose? Elle fronça les sourcils, le questionnant du regard. Il ne répondit pas, ça ne l’étonnait pas vraiment, des fois elle se demandait même si Jonathan était doté du don de la parole.

- Qui y a t-il?, murmura-t-elle aussi doucement que possible, même si la pièce était aussi vide que le désert lybique.

© _Viviie.



_________________
Life doesn't make sense
A force de s'échapper du stress, de fuir dans son pays imaginaire, on finit pas s'effacer de sa propre vie et on se retrouve pris au piège, comme Alice, incompétent.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Qu'est ce qui est jaune et qui attend ? Jonathan.

avatar

Rapports rédigés : 515
Santa Barbarian since : 04/05/2015
Localisation : A la morgue ... Pour travailler


Mon agenda
Topics: OUVERTS
Mes relations:
Mes rps:

MessageSujet: Re: [TERMINE] Do I wanna know? Pv. Jonathan   Ven 5 Juin - 23:49



Do I Wanna Know
Alix et Jonathan


Jonathan quitta l’hôpital en pressant le pas. Il était en retard et il détestait ça. Jon faisait parti de ces personnes qui éprouvait le besoin d'être toujours, au minimum, dix minutes en avance pour s'assurer du bon déroulement des choses. Alors, quand il accumulait du retard, cela avait tendance à le stresser. De plus, la raison de son retard n'avait pas été de son ressort. Tout avait commencé avec cette journaliste qui était venue lui poser des questions. Jonathan avait bien essayé de l'éconduire le plus poliment possible, cette dernière avait insisté. De ce fait, Jon avait pris du retard dans son analyse et, une chose entraînant une autre, il fini par sortir avec trente minutes de retard de l’hôpital.

Bien sûr, il aurait pu envoyer un message à Alix pour la prévenir, s'il n'avait pas oublié son portable à son domicile. Il n'était pas accroché 24h/24 dessus et zappait souvent le fait qu'il en avait un. Le problème c'est qu'il l'oubliait justement quand il en avait le plus besoin. C'était l'ironie du sort. Il s'en voulait énormément, Alix allait s'impatienter et peut-être s'inquiéter. Il n'avait pas envie que la jeune femme se fasse du soucis pour lui.

Une quinzaine de minutes plus tard, il se trouvait au musée. Heureusement qu'aujourd'hui la ville de Santa Barbara n'était pas bouchonée. Certains jours, il était impossible de circuler en voiture dans la ville mais, pour une fois, la circulation avait été clémente avec lui. Ce qui était fort bien car il n'aurait jamais supporter d'être plus en retard qu'il ne l'était déjà. Il retrouva Alix devant le tableau où ils se donnaient rendez-vous régulièrement. Il n'avait jamais réfléchi à pourquoi ce lieu ? Cela leur était venu à l'esprit naturellement et ils n'avaient pas approfondi plus cette idée.

Quand elle le vu, Alix se leva et le prit dans ses bras. Jonathan lui rendit son étreinte en souriant. Il n'avait jamais été quelqu'un de tactile mais, la jeune femme était une personne qu'il appréciait beaucoup, sa protégée. D'ailleurs cette dernière vit que Jonathan semblait agacé et lui demandait ce qu'il se passait.

- Rien d'important. Ne t'en fais pas " répondit-il sur un ton calme, fidèle à lui-même. " Une journaliste est venue à l’hôpital aujourd'hui pour poser des questions sur un des corps apporté ce matin. J'ai accumulé du retard à cause de ça ".

Il soupira en repensant encore à cette idée. Il avait essayé de le rattraper du mieux qu'il pouvait mais, il avait encore laissé des affaires en suspend avant de partir. Rien de bien urgent, évidemment mais, cela l’embêtait fortement. Une chose est sûre, c'est qu'il allait se lever plus tôt le lendemain pour rattraper tout ça.

- Je n'ai pas répondu à ses questions. " reprit-il " Mais je doute qu'elle lâche l'affaire. Fais moi une faveur, si jamais une certaine Heidi Warren vient te poser des questions, n'y répond pas."

Il lui disait cet avertissement mais, il ne doutait pas des capacités et du sérieux de la jeune femme. Il savait très bien qu'elle pouvait tenir sa langue. Par contre, il était plus anxieux à propos de la deuxième stagiaire, celle-ci avait tendance à faire énormément de gaffes.

©TENNESSEE.

_________________



Génétique en bandoulière. Des chromosomes dans l'atmosphère.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Alix, impératrice du stress depuis 1990

avatar

Rapports rédigés : 501
Santa Barbarian since : 04/05/2015
Localisation : Un peu partout et nul part à la fois


Mon agenda
Topics: OUVERTS
Mes relations:
Mes rps:

MessageSujet: Re: [TERMINE] Do I wanna know? Pv. Jonathan   Ven 17 Juil - 23:57



 



Do I wanna know?

Ft. Jonathan N. Milligan



Elle fut sérieusement heureuse de le voir. Elle n’était pas le genre de personne un peu paranoïaque à s’imaginer des scénarios farfelues et pourtant, aujourd’hui, elle n’avait pas pu s’empêcher d’avoir eu des pensées morbides vis à vis de l’état de Jonathan. Il était pourtant évident qu’il avait juste été retenu par son travail et pourtant elle avait eu un très mauvais pressentiment. Prenez là pour une idiote si vous le souhaitez, mais Alix est le genre de gamine à faire confiance à son instinct. Quand celui-ci lui dit: “attention danger”, elle a tendance à reculer et réfléchir à deux fois. Peut-être est-ce parce que c’est une personne réfléchie? Ou simplement parce qu’elle manque de courage et que foncer dans le tas lui fait peur? A vous de voir.

Après lui avoir posé une question plutôt banale, elle s’attendait à une réponse anodine, un léger “rien” ou “tout va bien”, quelque chose d’assez typique pour une personne peu bavarde comme Jonathan, mais à la place celui ci lui livra son problème avec bien plus de mots que d’habitude. Apparemment une journaliste s’était renommée détective en lui faisant un véritable interrogatoire. Alix n’était pas vraiment surprise, dans une ville comme Santa Barbara les reporters et tout autres parasites avaient tendance à s’accrocher à vous et à ne vous relâché qu’une fois votre secret révélé. Des fois, on apprenait mieux les programmes politiques par la presse que par le représentant de son parti lui-même. Aussi rapides et féroces que des guépards, ils s’arrachaient des informations, dans le seul but de les poster les premiers. C’est à croire qu’il se fichait de la vérité quelques fois, pourvu que leurs articles soient les mieux vendus. Alix méprisait les journalistes, un peu comme la plupart de ses collègues. Ils étaient bien capables de vous pourrir et de vous rayer de la profession si vous ne leur donnez pas ce qu’ils veulent et ils sont bien conscients de leur pouvoir trop puissant. Il fallait être très précis et concentré dans l’emploi des mots que vous employez pour leur adresser la parole. Alix n’avait pas vraiment eu l’occasion de se faire interviewer, mais assez pour savoir cette règle de base.

Il lui donna un avertissement, bien inutile, il devait sûrement l’avoir deviné. Alix était déjà sur ses gardes et ce n’est pas une phrase qui allait renforcer ses barrières. Même si le stress la rendait de nombreuses fois incompétentes, elle était tout de même une personne très professionnelle. En tout cas, entourée de médecin, au lycée où elle travaillait pour occuper son temps, ce n’était pas vraiment la même chose. Elle abordait ce métier d’une manière bien plus amicale, il ne lui importait pas vraiment de toute façon. Elle n’avait pas peur de faire de gaffes impardonnables. Certes, les problèmes des élèves l’intéressaient et elle avait fini par s’attacher énormément à eux, mais elle leur faisait assez confiance pour les laisser se débrouiller tout seuls. Si Santa Barbara n’était pas réputée pour être la ville, la mieux éduquée, la plus calme ou la plus chaleureuse, Alix avait été surprise de voir la qualité du lycée. Bien que certains élèves préfèrent mâcher des chewing-gum au lieu d’écouter les cours, la plupart s’intéressaient aux différentes matières. Il faut dire que les professeurs étaient pour la majorité, assez doués dans leur domaine. Chacun avec des méthodes d’approches différentes, souvent incompatibles, mais ça ne les empêchaient pas d’être doués.

Encore une fois, la brunette s’était perdue quelque part au fond de ses pensées. Elle avait malencontreusement changé de sujet et se rendit vite compte de la présence de Jonathan et de l’impolitesse dont elle faisait preuve. Celui-ci semblait d’ailleurs gêné, sans doutes pour une autre raison.

- Ne t’en fais pas, tu me connais, tu sais que je sais rester silencieuse. Quand à Camille, je me chargerai de l’avertir.

Camille était la deuxième stagiaire, nettement moins douée et concentrée qu’Alix, elle avait tout de même ses talents et une sympathie incontestable. Son innocence et sa naïveté étaient vraiment chérissable.

© _Viviie.



_________________
Life doesn't make sense
A force de s'échapper du stress, de fuir dans son pays imaginaire, on finit pas s'effacer de sa propre vie et on se retrouve pris au piège, comme Alice, incompétent.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Qu'est ce qui est jaune et qui attend ? Jonathan.

avatar

Rapports rédigés : 515
Santa Barbarian since : 04/05/2015
Localisation : A la morgue ... Pour travailler


Mon agenda
Topics: OUVERTS
Mes relations:
Mes rps:

MessageSujet: Re: [TERMINE] Do I wanna know? Pv. Jonathan   Ven 14 Aoû - 1:11



Do I Wanna Know
Alix et Jonathan


Jonathan fut rassurer quand Alix lui dit qu'elle préviendrait Camille de faire attention à la journaliste. Il n'avait pas eu besoin de parler et elle avait comprit ses inquiétudes. C'était bien d'avoir ce genre de personnes dans son entourage. Il aurait pu parler avec la jeune blonde lui-même mais, il avait du mal à communiquer avec elle. Quand Jonathan devait faire des reproches sur leurs travail, il avait un peu tendance à le dire trop directement, d'un ton un peu trop cassant. Il ne s'en rendait pas compte, pour lui, il disait juste là où il était le problème mais, Camille prenait ses réflexions trop personnellement et en était blessée. Il ne savait pas vraiment quel ton adopter pour lui parler. Du coup, quand il avait un reproche à lui faire, il passait par Alix pour le faire. Ce n'était peut-être pas très professionnel de passer par une autre stagiaire pour faire cela mais, il avait confiance en Alix et elle arrivait mieux à communiquer avec Camille que lui.

- Très bien, merci." dit-il avec un petit sourire.

Jonathan s'assit sur un des petits bancs qui était disposé un peu partout dans le musée. Il posa sa besace sur le sol et observa le tableau en face de lui. C'était un oeuvre du mouvement moderne. Un art que Jon avait du mal à comprendre. Il avait souvent l'impression que l'artiste dessinait n'importe quoi et donnait ensuite l'interprétation qu'il en voulait. Ainsi deux lignes noirs peintes sur une toile blanche représentaient la dualité de la vie dans les épreuves du quotidiens. Jonathan trouvait cela absurde et se demandait comment ces personnes pouvaient avoir autant de mérite que Van Gogh ou Delacroix alors qu'un gamin de cinq ans pouvait faire la même chose. Actuellement, le tableau qui se dressait devant eux étaient un enchevêtrement de carrés de différentes couleurs. Jonathan essaya d'y trouver une signification mais, abandonna rapidement. Peut-être que son esprit était trop rationnel, trop mathématique pour comprendre ce genre de choses.

- Bref, assez parlé de travail." dit-il après un long silence. "Il y a-t-il quelque chose en particulier que tu veux faire ?" demanda-t-il à Alix.

Il la regarda partir dans ses pensées, surement à réfléchir à ce qu'il pouvait faire maintenant. Pour Jonathan, tout lui irait. Ils pouvaient se rendre ailleurs tout comme ils pouvaient rester ici. Jon aimait beaucoup le musée à vrai dire. C'était calme, grand, il y avait peu de monde. Exactement le genre d'endroit où il aimait venir pour reposer son esprit. Enfin, à condition qu'ils ne restent pas dans l'aile d'art moderne. C'était plutôt le contraire qu'il se passait. Il voulait essayer de comprendre l’intérêt de cet art et cela l'épuisait plus qu'autre chose. Personnellement, il préférait plus l’impressionnisme, l’expressionnisme ou le surréaliste. Ça, c'était des arts vraiment travaillés et non pas juste une pissotière retournée.

- Tu veux peut-être changer d'endroit ? Aller dans une autre aile."

Il savait très bien qu'en disant ça, elle comprendrait que c'était lui qui n'avait pas envie de rester ici mais, il le proposait simplement par pure politesse. Il n'imposait jamais son avis et attendait toujours celui des autres avant de se décider.


©TENNESSEE.

_________________



Génétique en bandoulière. Des chromosomes dans l'atmosphère.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Alix, impératrice du stress depuis 1990

avatar

Rapports rédigés : 501
Santa Barbarian since : 04/05/2015
Localisation : Un peu partout et nul part à la fois


Mon agenda
Topics: OUVERTS
Mes relations:
Mes rps:

MessageSujet: Re: [TERMINE] Do I wanna know? Pv. Jonathan   Ven 4 Sep - 0:50



 



Do I wanna know?

Ft. Jonathan N. Milligan




Alix était assez heureuse de voir Jon lui accordait sa confiance. Elle le connaissait bien, du moins assez pour savoir à quel point c’était un homme solitaire. Il n’aimait pas la présence des autres, Oh il ne les jugeait pas pour autant, non il ne les pensait pas pour autant inférieur. Il avait juste quelques soucis à leur demander de faire ceci ou cela. Après tout, ne sommes nous pas jamais mieux servis que par nous-même? Ce n’était pas totalement faux avec Johnatan, ses capacités était indiscutables tout comme son talent et il était extrêmement difficile de le surpasser. Alix essayait juste de l’égaler et c’était déjà très compliqué alors devenir meilleur que lui, cela tombait dans le registre de la magie.

Oui, peut-être que la jeune l’idéalisait, mais l’homme avait toujours été si bon et si attentionné avec elle, si paternel, qu’elle ne pouvait pas le détester et le trouver médiocre. Elle était toujours tout le temps impressionné par sa façon de penser, d’agir, ses réactions et à peu près tout ce qu’il faisait. Il faut dire qu’elle avait grandi et appris avec lui. Elle lui était tellement reconnaissante de l’avoir pris sous son aile. Elle était comme ça Alix, elle avait besoin de se fixer des objectifs, qu’on lui dise, quoi faire, quoi être, ou simplement lui donner un exemple de ce qu’elle aimerait devenir. Ne vous méprisez pas, Alix adorait Jonathan, l’admirait autant professionnellement que personnellement, il avait beau être son modèle, elle ne voulait pas devenir tout à fait comme lui. Elle ne le pouvait pas de toute façon, beaucoup trop fragile, elle avait besoin d’une aide et d’un appui dans sa vie. Puis de temps en temps, elle souhaitait vraiment consacrer son temps à elle même, égoïstement, elle ne voulait pas être le genre de personne aspiré par son boulot ou par son envie d’aider les autres.

Sans qu’il ne la prévienne, son mentor s’assit sur un banc pour admirer silencieusement une oeuvre. Celle-ci était assez étrange, Alix avait beau cherché, n’ayant pas l’oeil d’une artiste, elle avait du mal à en comprendre la signification. Des carrés s’encastrant des carrés, était-ce une symbolisation de la dépendance de certaines personne à d’autres, tout comme l’une des forme avait besoin d’un des côtés d’une autre pour se sentir complète? Non, ce n’était sans doutes pas ça, son imagination la laissait se faire un avis simplet et stupide. Elle n’était pas la seule apparemment, qu’elle retrouva un Jonathan intrigué et agacé, la tête penchée, essayant de comprendre le tableau en le voyant de tous les points de vues possible. Ah l’art abstrait, au moins, Alix était heureuse de ne pas avoir l’impression d’être alien.

- Pas vraiment, elle lui sourit, elle adorait passer des moments avec Jonathan, mais on ne pouvait pas dire qu’ils étaient très actifs et non plus très différents.

Ne dit-on pas que c’est la routine avec un être cher qui rend les moments agréables? En tout cas, elle n’avait aucunes idées de ce qu’ils pouvaient faire, ce n’est pas comme si Alix et Jon étaient le genre de personne à décider sur un coup de tête d’aller jouer au bowling. Déjà que Kathia devait la traîner là-bas, lorsqu’elle avait une envie aussi folle, imaginez-vous la même situation avec Jonathan. Vous n’y arrivez pas n’est-ce pas? Alix non plus, elle ne pouvait pas s’empêcher de s’imaginer un évènement perturbateur venu gâcher leur soirée, ou la sauver….à vous de décider.

A propos de décisions, son ami proposa à Alix de changea d’aile, il fallait vraiment être sot pour ne pas comprendre que l’autre n’était pas friand de ce genre d’art. Il était sans doutes comme elle, à ne pas comprendre malgré tant d’essais ce qui devait le frustrer au maximum. Elle sourit, levant les épaules avant de se pincer les lèvres. Elle tourna la tête pour le dévisager en riant un peu.

- Avec plaisir, toi non plus tu ne comprends pas l’intérêt de ce genre de tableaux?

Elle le connaissait assez pour lui faire part de sa supposition. C’était plus une accusation qu’une supposition d’ailleurs.

© _Viviie.



_________________
Life doesn't make sense
A force de s'échapper du stress, de fuir dans son pays imaginaire, on finit pas s'effacer de sa propre vie et on se retrouve pris au piège, comme Alice, incompétent.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Qu'est ce qui est jaune et qui attend ? Jonathan.

avatar

Rapports rédigés : 515
Santa Barbarian since : 04/05/2015
Localisation : A la morgue ... Pour travailler


Mon agenda
Topics: OUVERTS
Mes relations:
Mes rps:

MessageSujet: Re: [TERMINE] Do I wanna know? Pv. Jonathan   Mar 8 Sep - 15:52



Do I Wanna Know
Alix et Jonathan


Quand Jon lui demanda si elle voulait faire quelque chose de particulier, Alix lui répondit qu'elle n'avait pas vraiment d'idées en tête. Peut-être était-ce mieux comme ça, au moins ils pourraient se laisser porter, là où les guideraient leurs pas. C'était souvent comme ça d'ailleurs. Ils se retrouvaient tout les deux à la galerie d'art et puis ils partaient, discutant, tout en marchant. Généralement, ils ne faisaient pas attention à où ils allaient mais, ils pouvaient aussi bien rester au musée comme se retrouver à Las Positas Park.

Finalement, Alix accepta la proposition de Jon de changer d'aile, en ajoutant un commentaire sur l'art moderne. Apparemment, ils partageaient les mêmes idées.

-En effet» dit-il en souriant «Je ne sais même pas où regarder. On dirait qu'il a été placé à l'envers.»

Et puis, automatiquement il quitta l'aile, Alix lui emboîtant le pas. Après avoir traversé l'aile sur impressionnisme français et l'aile sur l'art pharaonique (ce musée était vraiment organisé n'importe comment), ils arrivèrent dans l'aile de l'ère jurassique. Il savait à quel point le musée était extrêmement fier de cette partie de sa collection. En effet, on pouvait observe de parfaites reconstitutions de squelettes de dinosaure dans un état impeccable. De plus , tout animal préhistorique avait sa propre maquette. Le conservateur du musée aimait dire avec fierté qu'on  « pouvait se croire dans Jurrassic Park », toutefois Jon trouvait que c'était un peu exagéré.

Il y avait beaucoup d'enfant dans cette aile, les parents amenant leurs bambins au musée pour les cultiver. Les marmots regardaient les grosses bêtes avec de grand yeux écarquillés et la bouche grande ouverte, sûrement impressionné par le Tyrannosaurus Rex qui donnait l'impression qu'il allait vous manger vivant. Il y avait trop d'effervescence pour Jonathan, il décida de ne pas rester ici
et reparti, Alix le suivant toujours.

Ils finirent arriver dans l'aile sur la photographie, au moins cet endroit était calme. Non pas que ce soit un art ennuyeux mais, cela n'intéressait pas les enfants et leurs parents qui préféraient largement l'aile sur la préhistoire. Jonathan s'assit sur un des bancs mit à la disposition des clients et observa la photo en face de lui. « After a Blizzard, Center of Town, Woodstock » de Marion Post Wolcott . C'était une rue enneigée, de nuit, en noir et blanc. L’œuvre dégageait un tel sentiment de calme qui plus aussitôt à Jon. Il lui trouvait aussi un côté mystique et il ne pouvait s'empêcher de regarder cette photographie.

-Au fait !» demanda Jon soudaienement «Comment avance ton rapport de stage ? Tu te débrouilles ? Tu sais qu'il ne faut pas hésiter à me demander si tu as besoin d'aide.»

Il était passé du coq à l'âne mais, cela arrivait souvent. Disons que des idées ou des questions surgissaient brièvement dans son esprit et à chaque fois, il les notait pour ne pas les oublier. Mais, en l’occurrence, comme cette dernière concernait Alix et que la jeune femme était à côté de lui, il pouvait se permettre de le demander de suite.


©TENNESSEE.

_________________



Génétique en bandoulière. Des chromosomes dans l'atmosphère.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Alix, impératrice du stress depuis 1990

avatar

Rapports rédigés : 501
Santa Barbarian since : 04/05/2015
Localisation : Un peu partout et nul part à la fois


Mon agenda
Topics: OUVERTS
Mes relations:
Mes rps:

MessageSujet: Re: [TERMINE] Do I wanna know? Pv. Jonathan   Lun 14 Sep - 22:14



 



Do I wanna know?

Ft. Jonathan N. Milligan

Alix ne pût s’empêcher de sourire sans vraiment se contenir. Il est vrai que le sens d’un tableau contemporain était toujours délicat. Personne ne savait si au final celui-ci était à l’envers, à l’endroit, ou juste incompréhensible. Dans tout les cas, elle ne portait dans son coeur aucun intérêt pour ce type d’oeuvre. Ça la dépassait complètement que certaines personnes puissent dépenser des milliards dans ce genre de décoration futiles. Elle pouvait comprendre que certains se ruinent pour acheter du Van Gogh, l'impressionnisme c’était loin d’être son truc, mais Alix pouvait en reconnaître la beauté et l’originalité. Ce peintre était vraiment un génie pour elle, autant elle avait pas mal de difficultés à admettre que De Vinci révolutionnait l’art, mais pour Van Gogh, tout était plus facile. Il était en avance sur son temps, incompris, torturé et franchement doué. Il avait absolument tous les éléments pour avoir une grande place dans son coeur.

Jonathan finit par se lever assez rapidement et Alix ne tarda pas à le faire à son tour, elle avait assez hâte de changer d’aile et de découvrir d’autres choses. Elle avait toujours eu cette espèce de soif de connaissance et les musées étaient toujours des lieux qui l’émerveillaient et étaient capable de faire ses yeux pétiller en quelques secondes. Elle avait beau connaître celui de sa ville natale par coeur, ça ne l’empêchait pas d’avoir toujours autant envie de voir sa statue préférée ou son tableau favoris et le regarder avec un nouvel avis, une nouvelle perception. C’était ça qui était génial avec l’art, en fonction de ton humeur et de tes goûts, ta façon de découvrir les oeuvres se diversifiait peu importe le nombre de fois que celle-ci croisait ton regard.

Les deux médecins se dirigèrent donc dans une direction inconnue et Alix appréciait tout ce qui tombait sous son oeil, chaque artiste avait une technique différente et appréciable. L'impressionnisme français, ce devait définitivement être une de ses ailes favorites du musé. Malheureusement pour elle, comme Jonathan ne s’arrêta pas, elle ne le fit pas non plus. Ce n’était pas une grande perte, elle irait un autre jour toute seule et prendrait bien son temps pour s’attarder sur chaque détails. Elle suivait l’autre, ça avait toujours comme ça de toute façon. Il était plus âgé, plus mature et avait plus de connaissances, il était son mentor, son professeur et apparemment désormais son guide. Tant mieux, avec lui elle était bien certaine de ne jamais se perdre, ou de se faire bousculer pour voir le plus de choses possibles en un temps minime. Il était le genre de personne à prendre son temps, un peu comme elle.

Ils continuèrent de marcher, assez lentement pour arriver dans l’aile sur l’art pharaonique. Décidément, depuis son enfance, personne n’avait trouvé l’organisation du musé étrange. Enfin, même un parfait imbécile (comme Logan), aurait vu à quel point ça n’avait pas de sens. Elle soupira, enfin, c’était Santa Barbara, cette ville et la logique ce n’était pas vraiment compatible. Elle avait perdu espoir depuis bien trop longtemps. Enfin peu importe, la ville avait beau avoir énormément de défauts, Alix l’aimerait et la chérirait toujours autant.

Elle regardait ses pieds, suivant toujours l’adulte sans poser de question, elle fut arrachée à ses pensées en entendant des cris et des rires d’enfant. Elle releva la tête avant de vite comprendre la situation. Ils étaient arrivés dans l’aile sur le jurassique, soit la plus populaire du musée. Les gens, surtout les familles ne venaient que pour ça. Elle n’avait jamais réussi à comprendre l’intérêt des gens pour cette période. Petite, Alix avait toujours été plus fasciné par l’époque victorienne, ces grandes robes, la différence énorme entre les pauvres et les riches, ainsi que la dureté du règne de la reine. Tout était intéressant, alors non, ça ne la faisait pas spécialement rêver, mais elle ne pouvait pas s’empêcher de se plonger dans des livres de l’époque où la description se trouvait assez précise pour la faire voyager. Alix avait toujours aimé l’histoire, il faut dire qu’avec sa curiosité, elle avait tendance à apprécier énormément de matières différentes.

Sans surprises, Jonathan accéléra le pas pour vite les libérer de toute cette foule qui commençait à étouffer la belle. Ils arrivèrent dans une sale couverte de belles photographie. C’était nouveau, Alix, n’avait jamais vu cette aile. Ce devait être une exposition temporaire. Elle sourit à cette idée, elle envie de tout regarder et de crier la beauté des clichés à chaque fois qu’une nouvelle faisait son apparition. Elle finit par s’asseoir devant celle qui devait certainement être la préférée de son collègue et poussa un long soupir. Mine de rien, son expérience dans l’aile sur le jurassique l’avait profondément épuisé. Puis son camarade lui parla de son rapport de stage, elle admirait son intérêt, ce n’est pas ses parents qui seraient capables de lui poser ce genre de questions. Non eux, il lui dirait à quel point elle était pathétique de redoubler.

- Je suppose, c’est un peu la même chose que l’année dernière, donc ce n’est pas vraiment le plus compliqué. J’ai juste peur qu’encore une fois je panique et perde encore un an de ma vie à apprendre les choses que je maîtrise déjà.

© _Viviie.



_________________
Life doesn't make sense
A force de s'échapper du stress, de fuir dans son pays imaginaire, on finit pas s'effacer de sa propre vie et on se retrouve pris au piège, comme Alice, incompétent.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Qu'est ce qui est jaune et qui attend ? Jonathan.

avatar

Rapports rédigés : 515
Santa Barbarian since : 04/05/2015
Localisation : A la morgue ... Pour travailler


Mon agenda
Topics: OUVERTS
Mes relations:
Mes rps:

MessageSujet: Re: [TERMINE] Do I wanna know? Pv. Jonathan   Mer 23 Sep - 0:24



Do I Wanna Know
Alix et Jonathan



Alix fit part de ses inquiétudes envers le test final et qu'elle foire tout à Jonathan. Ce dernier hocha la tête négativement.

- Ne t'en fais pas Alix." dit-il pour la rassurer. "Le rapport que je dois remplir à la fin de ton stage compte pour les trois quarts de la note cette année. Et il est inutile de préciser qu'il sera très bon. Tu es la meilleure stagiaires que j'ai eu juste là pour le moment."

Et tout ça, n'était pas des paroles en l'air. La jeune femme était une personne vraiment appliquée, organisée. Quand elle réalisait une autopsie, elle prenait son temps et ses analyses étaient toujours juste. De plus, après chaque opération, elle nettoyait son matériel avec le plus grand soin, chose qui était indispensable quand on travaillait dans un hôpital, que ce soit avec les morts ou les vivants. Cela pouvait paraître idiot de le souligner car, ces gestes étaient ce qu'on attendait d'un médecin... D'un BON médecin. Jonathan ne serait compter le nombre de personnes incompétentes qu'il avait croisé lors de son parcours professionnels. A se demander s'ils n'avaient pas décrocher leur diplôme à la loterie. Cela pouvait paraître hautain de dire ça mais, certains faisaient vraiment preuves de grandes fautes professionnels. Comme l'autre stagiaire qu'il avait lui par exemple. Bien sûr, cette dernière n'était qu'en apprentissage mais, elle avait qu'en même passer des examens pour en être là. En tout cas, contrairement à Alix, l'évaluation de Camille ne serait pas aussi glorifiante. Cela peinait un peu Jon de mettre une mauvaise appréciation mais, il avait vraiment tout fait pour qu'elle s'améliore... La médecine légale n'était tout simplement pas faite pour elle. Par contre, il était sûr qu'en médecine générale ou pédiatrie, elle serait un très bon docteur.

-Sinon, comment ça se passe les autres services ? Tu as fais lesquelles pour le moment ? Il me semble que tu as déjà fais la proctologie... Pas trop chiant."

Et oui ! Par moment Jonathan arrivait à faire de l'humour ! Je vous jure ! Incroyable non ?! Bon, cela restait quand même un humour de médecin. Par ailleurs sa blague préférée restait, sans aucun doute "Quelle est la différence entre un cardiologue et Dieu ? Dieu ne se prend pas pour un cardiologue". Il avait beau apprécié ses collègues, pour Jon, ceux du services de cardiologie restaient des personnes hautaines, ne voulant pas se mélanger avec les autres. De toute façon, ces derniers n'avaient jamais su apprécier Jonathan également. Ils jugeaient que les médecins légistes n'étaient pas des vrais médecins et qu'ils avaient atterrit là car ils tuaient patients sur patients. Si seulement ils apprenaient que Jonathan aurait pu devenir cardiologue s'il le souhaitait mais bon, il n'avait jamais été vantard.

Pour en revenir à sa question, si Jonathan la posait, c'est parce qu'il était normal pour les étudiants en médecine de tester différents services afin de prendre un avis définitif. Bien sûr, il devait avoir un service plus lequel ils accordaient plus d'importance mais, s'ils le souhaitaient, ils pouvaient aller de temps en temps dans d'autres services pour voir leur fonctionnement. Après, même s'ils avaient prit une décision pour un service général mais voulaient en changer, ils pouvaient toujours faire un droit au remords. Sauf s'ils avaient fait quatre trimestre à suivre dans le même service... Enfin, tout ça était compliqué.

©TENNESSEE.

_________________



Génétique en bandoulière. Des chromosomes dans l'atmosphère.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Alix, impératrice du stress depuis 1990

avatar

Rapports rédigés : 501
Santa Barbarian since : 04/05/2015
Localisation : Un peu partout et nul part à la fois


Mon agenda
Topics: OUVERTS
Mes relations:
Mes rps:

MessageSujet: Re: [TERMINE] Do I wanna know? Pv. Jonathan   Jeu 1 Oct - 2:42



 



Do I wanna know?

Ft. Jonathan N. Milligan

Alix haussa les épaules, souriant gentiment. Elle était franchement rassuré par les paroles de Jonathan. Elle commençait à reprendre un peu confiance en elle, mais bon, elle avait toujours une self-esteem très basse et ne pouvait pas s’empêcher de douter. Elle avait ses raisons de toute façon, à chaque examen elle se ratait lamentablement à cause de petites paniques. Elle se demandait tout le temps, comment elle avait réussi à avoir son High School Graduation. Comme quoi, ce diplôme était vraiment facile à avoir. Elle baissa la tête, observant la façon dont elle balançait rapidement ses jambes telle une véritable gamine.

- Merci, mais...je sais pas. Tu sais que je panique à la vue d’un examen. J’aime tellement pas le fait qu’on me juge.

On le lui avait sûrement trop fait quand elle était plus jeune. Chaque regards que lui lançaient ses parents en disaient longs sur ce qu’ils pensaient d’elle. Il n’était jamais assez fier, il fallait toujours qu’elle fasse plus. La simple idée d’être évalué la rendait malade. Elle avait même tellement eu peur de l’échec à son examen d’entrée à l’université, qu’elle avait du occuper les toilettes pendant bien une demi-heure. Elle avait de la chance d’avoir des gens pour la soutenir où la rassurer. Ah, elle leur en était reconnaissante. Elle ne savait même pas comment les gens faisaient pour la supporter, c’était une véritable catastrophe. Des fois elle avait l’impression que Kathia ne passait son temps avec elle, simplement par habitude. Enfin, elle avait toujours eu cet étrange sentiment paranoïaque que les gens lui mentaient sur les sentiments qu’ils ressentaient pour elle. Ce doit être encore lié à sa famille et la façon dont lorsqu’enfin ils avaient fini par l’approuver, leur sourires semblaient si faux. De temps en temps elle venait à envier sa soeur du fait qu’elle ait réussi à prendre sa liberté et fuir de leur emprise. Il faut juste croire qu’Alix n’avait pas assez de courage, elle était simplement faible et stupide...une vrai ratée…

- Je suis une catastrophe ambulante.

Elle ne pu s’empêcher de souffler plus pour elle même qu’autre chose. Ses yeux se portèrent sur la photographie en face d’elle. Celui qui l’avait prise avait vraiment du talent, c’était indéniable. Elle sourit, elle les jalousait peut-être, tous ces gens bourrés de dons, mais elle ne pouvait juste pas s’empêcher d’être heureuse pour eux. Puis en soit, elle était pas mauvaise dans ce qu’elle faisait et était même la meilleure quand il s’agissait d’échouer. Elle arrivait même à se vautrer à un jeu de pictionary. Pauvre petite Kathia, qui se devait d’être toujours dans son équipe. Elle rit quand même innocemment à la blague de son mentor. Il n’en faisait pas souvent, mais elles étaient toujours sympathiques. Enfin, la préférée d’Alix restait tout de même celle sur les cardiologues. C’est vrai qu’ils étaient tellement prétentieux. Elle songea d’ailleurs à faire une blague sur ce sujet, puis abandonna l’idée vite...et finit par la reprendre, oui Alix était souvent indécise.

- Ça se passe bien, je serais pas mal branchée par la cardio, il faut bien résoudre son god complex un jour. Elle sourit avant de continuer. Plus sérieusement, je sais pas, j’ai tellement peur de rater, je préfère rester dans la médecine légale, je m’y sens vraiment à ma place. Je suppose que tu sais ce que c’est.

Oh oui il savait, Jonathan était un vrai passionné. Son boulot était bien une des choses les plus importantes pour lui et Alix le savait très bien.

© _Viviie.



_________________
Life doesn't make sense
A force de s'échapper du stress, de fuir dans son pays imaginaire, on finit pas s'effacer de sa propre vie et on se retrouve pris au piège, comme Alice, incompétent.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Qu'est ce qui est jaune et qui attend ? Jonathan.

avatar

Rapports rédigés : 515
Santa Barbarian since : 04/05/2015
Localisation : A la morgue ... Pour travailler


Mon agenda
Topics: OUVERTS
Mes relations:
Mes rps:

MessageSujet: Re: [TERMINE] Do I wanna know? Pv. Jonathan   Dim 11 Oct - 1:29



Do I Wanna Know
Alix et Jonathan



Alix sourit doucement et haussa les paroles, elle n'avait pas l'air convaincue par ce que venait de dire. Par ailleurs, elle ajouta qu'elle avait tendance à stresser quand elle était en examen et qu'elle perdait tout ses moyens.

- C'est normal" dit Jon pour la rassurer. "En moment d'examens, tout le monde stresse. Même moi j'ai connu ça. Mais si tu sais tes cours, il n'y a aucune raison de stresser et donc de ne pas réussir. Tu sais, il suffit juste de prendre inspiration et ça va mieux ensuite. Souvent, le stress est dû car notre respiration s'accélère mais, si tu respire calmement et que tu donnes de l'oxygène à ton cerveau, il sera capable de ressortir tout ce que tu sais. Et tu sais plein de choses, je peux l'affirmer."

Le cerveau était un outil étonnant. Peu de personne le savait mais tout ce que le cerveau entendait, il le gardait en le mettant dans un coin et un jour, il pouvait ressortir cette information si il en avait le besoin. C'est pour cela que certaines personnes avaient des réponses à des questions de culture alors qu'ils ne pensaient pas le savoir. A vrai dire, ils l'avaient dû entendre une fois dans une conversation, d'une oreille distraite et oublier l'information avant qu'elle resurgisse soudainement... Oui, c'était vraiment un outil impressionnant pour Jon. A vrai dire, la neurochirurgie était aussi un domaine qui intéressait le médecin légiste.

Sans vraiment qu'il s'y attende, Alix ajouta qu'elle était une catastrophe ambulante. Jonathan fronça les sourcils. Pourquoi disait-elle une telle chose ?

-Alix, tu n'es pas une catastrophe ambulante" répondit-il posément "Crois moi, je le dis et le répète, tu es de loin la stagiaire la plus compétente que j'ai eu. Arrête de douter de tes capacités et fais toi confiance. Et puis, tu sais très bien que si je ne le pensais pas, je ne dirais pas ça, je ne suis pas du genre à mentir."

D'un certain côté, il était un peu triste qu'Alix se sous-estime de la sorte. Il n'était pas déçu par la jeune femme. Non, jamais ! Mais, il était peiné de voir qu'elle s'imaginait être une catastrophe. C'était une jeune femme très talentueuse et prometteuse, Jonathan trouvait cela dommage qu'elle n'en s'en rende pas compte. Surtout que généralement la confiance en soi jouant beaucoup lors des oraux.

Finalement Alix répondit à sa question sur ses stages pratiques, tout en faisant une petite blague en écho avec sa précédente, ce qui le fit sourire doucement. Elle lui disait qu'elle comptait sûrement se spécialiser dans la médecin légale, car elle avait vraiment l'impression d'être à sa place. Jonathan hocha la tête, comprenait ce qu'elle voulait dire.

-De toute façon, la décision finale te revient. Je ne peux pas te forcer à choisir tel ou tel service. Mais de toute façon, j'ai eu des bons échos de tout les chefs des internats que tu as fais... Après, il faut que tu choisisses celui dans lequel tu te sens le mieux."


©TENNESSEE.

_________________



Génétique en bandoulière. Des chromosomes dans l'atmosphère.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Alix, impératrice du stress depuis 1990

avatar

Rapports rédigés : 501
Santa Barbarian since : 04/05/2015
Localisation : Un peu partout et nul part à la fois


Mon agenda
Topics: OUVERTS
Mes relations:
Mes rps:

MessageSujet: Re: [TERMINE] Do I wanna know? Pv. Jonathan   Jeu 22 Oct - 14:55



 



Do I wanna know?

Ft. Jonathan N. Milligan

Alix fut étonnée par le nombre de mots que prononça son ami. Vous rendez-vous compte? Jonathan, cet homme était l’un des moins bavards qu’elle eut rencontré dans toute sa vie. Il semblait vraiment tenir à elle et aux paroles qu’il soufflait pour la rassurer. Elle avait franchement de la peine à le croire et à se laisser bercer par ses douces paroles, mais elle appréciait sérieusement ses efforts. Elle soupira un peu, tentant de sourire en tournant son visage vers le sien, elle ne voulait pas lui montrer sa peine, elle avait peur que ça lui fasse du mal. Elle ne pouvait pas accepter ça. Il n’était peut-être pas extrêmement altruiste, mais sentir la souffrance de quelqu’un n’était agréable pour personne.

Elle était quand même bizarrement satisfaite de savoir que son cher mentor, celui qu’elle pensait parfait avait lui aussi eu le droit de stresser comme un malade. Elle n’était pas la seule dans ce cas là. Elle le savait, mais le fait que Jon ait pu en faire parti lui faisait sérieusement du bien. Elle ne pouvait pas s’empêcher de l’imaginer les mains tremblantes, les yeux fixant sa feuille, essayant comme il pouvait de réfléchir alors que son cerveau lui renvoyait des images d’échec. Elle ne riait pas à cette idée, elle n’était pas sadique. Au contraire, tout le peu de joie qu’elle avait ressentis auparavant faisait maintenant place à énormément de culpabilité.

Il lui donna quelques conseils et elle les prit en compte. Tout le monde lui répétait la même chose à vrai dire, mais venant de lui, ça lui paraissait tout de suite plus sérieux et intéressant et sans doutes plus efficace. Ce devait être parce qu’il était dans le corps médical, ou peut-être simplement parce qu’elle faisait toujours confiance à son jugement et ses conseils l’avaient toujours aidé jusque là.

Elle n’était pas une catastrophe ambulante? Ah, il était assez naïf ce cher Jon, il ne la connaissait sans doutes pas assez. Elle soupira, baissant la tête, fixant ses pieds encore et encore.

Elle sourit, il la trouvait compétente? Tant mieux, elle avait bien besoin de ça. Elle aimerait pouvoir le croire, mais elle avait assez de mal, elle était comme ça Alix, elle avait tellement peu de confiance en elle et c’est pas le lui répéter qui allait faire changer les choses. Elle n’y pouvait juste rien, c’était ce qu’elle était, une gamine triste et mal dans sa peau.

C’est vrai que d’un côté, elle ne pouvait pas vraiment se permettre de douter de Jon, il était extrêmement honnête et elle le savait bien, c’était même une de ses principales qualités, pas la seule évidemment.

Il changeait de sujet et elle lui en était assez reconnaissante à vrai dire, elle ne voulait pas s’éterniser sur son incapacité à avoir confiance en elle.

- Je suppose, elle murmura avant de reprendre la parole, que je préfère vraiment la médecine légale. Je sais pas, c’est plus mon élément.

© _Viviie.



_________________
Life doesn't make sense
A force de s'échapper du stress, de fuir dans son pays imaginaire, on finit pas s'effacer de sa propre vie et on se retrouve pris au piège, comme Alice, incompétent.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Qu'est ce qui est jaune et qui attend ? Jonathan.

avatar

Rapports rédigés : 515
Santa Barbarian since : 04/05/2015
Localisation : A la morgue ... Pour travailler


Mon agenda
Topics: OUVERTS
Mes relations:
Mes rps:

MessageSujet: Re: [TERMINE] Do I wanna know? Pv. Jonathan   Lun 9 Nov - 14:54



Do I Wanna Know
Alix et Jonathan



Alix sourit et affirma que la médecine légale était le domaine dans laquelle elle se sentait le plus à l'aise. Jonathan sourit. Il appréciait la présence de la jeune femme alors, si elle comptait continuer dans ce domaine une fois ses études terminées et si elle pouvait être une de ses collègues, il en serait bien heureux. Enfin, en espérant qu'elle reste sur Santa Barbara mais, il ne se faisait pas de soucis à ce propos. Jonathan savait à quel point la jeune femme aimait sa ville natale. Après tout il y avait sa famille, Kathia également... Et lui aussi, il espérait que cela comptait pour son amie.

-Dans ce cas, je te soutiendrais, ne t'en fais pas. Tu auras ton diplôme." dit-il avec un sourire.

Ayant fini de parler, Jonathan ferma les yeux, profitant du calme ambiant. Il aimait beaucoup cela... Le bruit du silence. De cette manière, il pouvait entendre tout ce qui se passait autour de lui, comme un bruit de fonds. Il entendait distinctement les paroles du guide, les chamailleries des enfants, les personnes qui discutaient d'art en murmurant. C'était un environnement paisible et en quelque sorte protecteur, il aimait ça. Malheureusement, toute les bonnes choses ont une fin et la plénitude de Jon fut rompu par une sonnerie de portable. Le sien.

Jonathan décrocha, à l'autre bout du fil, on pouvait entendre quelqu'un baragouinant super vite des mots indistinct. Jonathan fronça les sourcils avant de soupirer.

-Très bien, j'arrive." dit-il en raccrochant.

Dans son métier, Jonathan avait que très rarement des urgences. En effet, un mort revenait rarement à la vie. Par l’occurrence, il n'avait pas de bipeur au cas où un de ses "patients" faisait un arrêt cardiaque ou avait besoin d'un soin d'urgence. Toutefois, il arrivait qu'un accident ou qu'un meurtre se produise et Jonathan devait être sur place pour faire l'autopsie. Normalement, le médecin légiste n'était pas de garde aujourd'hui mais, malheureusement, un massacre venait d'avoir lieu et ses collègues avaient besoin d'une paire de mains supplémentaire.

-Je suis désolé." dit-il à Alix. -Je vais devoir t'abandonner. Il faudra qu'on refasse ça une prochaine fois".

Il était vraiment gêné, il aimait bien les moments passés en la compagnie de la jeune femme et y couper court de cette manière l'attristait vraiment. Surtout qu'en ce moment, les deux personnes se voyaient de moins en moins. Jonathan passait de plus en plus de temps à son travail et Alix était plongée dans ses études.

Le médecin légiste se leva, récupéra ses affaires avant de vérifier qu'il n'avait rien oublié.

-Encore désolé." répéta-t-il avant de filer.

Il se dépêcha de partir avant de filer à l'hôpital pour l'autopsie. Il se demanda s'il avait bien fait d'accepter, il aurait pu refuser s'il le souhaitait, il était en repos après tout mais, ses collègues avaient besoin de lui. Il soupira en se disant que son travail avait prit définitivement une place plus importante que sa vie privée. En arrivant au travail, avant de passer à la morgue, il envoya un message à sa voisine pour lui demander si elle pouvait s'occuper de Scar ce soir. En tout cas, jamais Jon n'oublierait son chien.


©TENNESSEE.

_________________



Génétique en bandoulière. Des chromosomes dans l'atmosphère.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur


Contenu sponsorisé



MessageSujet: Re: [TERMINE] Do I wanna know? Pv. Jonathan   

Revenir en haut Aller en bas
 

[TERMINE] Do I wanna know? Pv. Jonathan

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» Kit pour Jonathan(RIP, Kero's kingdom)
» présentation jonathan
» [Salle à manger]Petit diner entre amis [TERMINE]
» Souvenir et larme assuré (Jonathan)
» Jonathan Ellingsen (Serpentard)

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Santa Barbara Skies :: Rps terminés-