AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 Dabury | Si tu veux bien sortir avec moi c'est pour le pire. J'ai rien à t'offrir à part des mauvais souvenirs.

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
avatar
Voir le profil de l'utilisateur
I, I know, how I feel when I'm around you. I, don't know, how I feel when I'm around you.
Rapports rédigés : 543
Santa Barbarian since : 02/12/2015
Localisation : Pas dans le lit d'Evanna, Hélas... Non non pas hélas, c'est très bien qu'il n'y soit pas. C'est mieux comme ça è-é

Mon agenda
Topics: OUVERTS
Mes relations:
Mes rps:

MessageSujet: Dabury | Si tu veux bien sortir avec moi c'est pour le pire. J'ai rien à t'offrir à part des mauvais souvenirs. Ven 11 Mar - 18:26

Si tu veux bien sortir avec moi c'est pour le pire. J'ai rien à t'offrir à part des mauvais souvenirs.Encore une soirée mondaine à laquelle Carl avait accepté d’accompagner sa mère. En tant normal, il les évitait comme la peste, il détestait ça. Mais, sa mère l’avait prit par les sentiments, comme toujours, en disant que c’était une vieille femme, que bientôt elle ne serait plus là et qu’elle voulait profiter de chaque instant qu’elle avait à les passer avec ses chers enfants et, comme toujours, Carl avait cédé. Elle avait également tenté de convaincre Evanna de venir mais, elle s’était heurté à un mur. Contrairement à lui, Evanna arrivait à refuser des choses à leur mère… A tout le monde à vrai dire. Enfin, il aurait bien aimé que sa soeur soit présente car, actuellement, il s’ennuyait affreusement. Quoique, après réflexion, si elle était venue, elle ne se serait pas dérangé pour lui faire des avances devant tout le monde ou à encore vouloir jouer avec ses nerfs.

Carl regarda autour de lui. La moyenne d’âge était autour de la cinquantaine et sa mère était en “passionnante” discussion avec ses amis. Pour quelqu’un qui voulait passer du temps avec lui, elle allait beaucoup voir ailleurs. Il soupira, il aurait dû rester chez lui, il le savait. Au bout d’un petit moment, il  remarqua une jeune femme dans son coin, en train d’observer un tableau. Carl la reconnu étant donné qu’en arrivant sur place, sa mère avait parlé avec, ce que Carl supposait le père de la jeune fille. S’il avait bien retenu ce que sa mère lui avait dit, il s’agissait des Davies, une importante famille d’avocats à Santa Barbara. Elle avait même ajouté que leur fille était un “beau partie” tout en ajoutant un clin d’oeil. Carl avait soupiré, il ne comprenait pas pourquoi sa mère essayait toujours de le caser avec la première fille de bonne famille qui passait. Enfin si… Il se doutait un peu qu’elle soit désespéré par le manque de relation à long terme que lui ou sa soeur avaient. Il savait pertinement que sa mère rêvait d’avoir des petits enfants. Malheureusement, pour sa part, ce n’était pas dans ses plans dans l’immédiat. Il ne savait si c’était pareil pour Eva mais, Carl avait toujours eu du mal avec les enfants.

Carl se décida de s’approcher de la jeune rousse. Juste pour discuter, pas pour le draguer… Du moins, pas pour l’instant. Pour le moment, il voulait juste parler avec quelqu’un ayant au moins son âge pour tuer l’ennui.

"Vous aimez ce tableau ?" demanda-t-il en arrivant à ses côtés.

De plus près, la jeune femme était encore plus jolie. Elle avait une beauté froide et singulière à la fois. On voyait bien que c’était le genre de personne qui prenait soin de son apparence et qui voulait que tout les regards soient sur elle. Mais, contrairement à Evanna qui voulait attirer les regards pour attiser l’envie des hommes, cette jeune femme semblait vouloir juste montrer sa richesse. Elle ressemblait à une petite princesse, et elle en était sûrement une.

"Au fait, je m’appelle Carl D. Rosebury. Il semble que nos parents se connaissent. Il est même possible que votre père soit l’avocat de ma mère." dit-il en lui présentant sa main qui tenait pas la coupe de champagne. "En tout cas, c’est rare de voir une jeune personne ici ce soir. Vous aussi vous avez été tiré de force ?
© 2981 12289 0

_________________

La vie de Carl. #tristesse:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Voir le profil de l'utilisateur
You're holding in your hands the two halves of my heart
Rapports rédigés : 104
Santa Barbarian since : 09/03/2016
Localisation : Au Montecito Country Club, surement.

MessageSujet: Re: Dabury | Si tu veux bien sortir avec moi c'est pour le pire. J'ai rien à t'offrir à part des mauvais souvenirs. Mar 15 Mar - 19:32



❝ Carl + Hey mad'moizelle t'es charmante, ça t'dirais une glace à la menthe ❞Si tu veux bien sortir avec moi c'est pour le pire, j'ai rien à t'offrir à part des mauvais souvenirs

Tu avais passé un bon moment dans ton dressing, devant ton miroir afin de choisir une tenue. Ton père t’avait dit qu’il allait à un apéritif dînatoire ce soir, organisé au Montecito Club. Tu lui avais demandé si tu pouvais l’accompagner, tu adorais passer du temps avec ton paternel, essayant au plus possible de se rapprocher de lui. Il avait bien évidemment accepté mais, tu avais le sentiment que cette demande ne l’enjouait pas plus que ça. Il avait également proposé à ton grand-frère de venir mais, celui-ci avait décliner l’invitation ayant d’autres choses de prévu. C’est ainsi que tu te retrouvais à choisir une tenue. Tu ne voulais pas forcément être la plus belle pour aller danser mais, tu jugeais qu’il fallait venir avec un minimum de classe. Il aurait été indigne de temps de venir avec un jean et une chemise à un repas de ce genre. De toute manière, le problème ne se posait pas, tu ne mettais jamais de jean et ta garde-robe portait bien son nom car elle en était uniquement composée. Après avoir passé un bon moment à observer chacun de tes vêtements et à les associer avec tes milles et une paire de chaussure, tu finis par porter ton choix sur une petite jupe dorée que tu associas avec un pull noir, une paire de collants de la même couleur et des chaussures plates. Comme à chaque fois, tu passas un bon moment à essayer de dompter ta chevelure de feu pour, au final, la laisser tomber en cascade sur tes épaules. Pour finir, tu te maquillas très légèrement, tu ne voulais pas ressembler à une de ses filles de joies qui avait l’air d’être tombées dans un pot de peinture. Une fois prête, tu rejoignis ton père qui t’attendait dans le salon avant de quitter la demeure familiale.

Maintenant, tu te trouves devant un tableau que tu observes avec attention. C’est de l’art moderne, tu ne comprends pas ce qu’il représente mais, tu donnes l’impression que ce n’est pas le cas, il ne faut pas que les gens aux alentours te prennent pour une idiote. Ton père t’a abandonné, après avoir échanger quelques banalités de présentations, il t’a laissé pour discuter avec des amis. Tu es seule, dans ton coin, tu ne connais personne et la moyenne d’âge est élevée. Tu as bien essayé d’engager la conversation mais, personne ne veut discuter avec une petite jeune comme toi. C’est de cette manière que tu t’es retrouvée devant ce tableau. Tu soupires un long moment, te demandant si tu as bien fait de finir quand une voix te coupa de tes pensées.

Tu te retournes et vois un jeune homme. Tu l’avais déjà remarqué plus tôt, en arrivant à la soirée, sa mère était venue parler avec ton père. Ce dernier te demandes si tu aimes le temps. Tu le regardes de haut en bas, tout en restant silencieuse. Tu n’es pas dupe, tu sais bien que ta réponse ne l’importe peu et qu’il est juste venu te faire la cour. Ça se lit dans son regard. Tu décides de ne pas lui donner cette satisfaction, même si tu le trouves plutôt mignon.

"Je ne suis pas intéressée." dis-tu simplement avant de te concentrer à nouveau sur le tableau.

Le jeune homme se présenta sous le nom de Carl. Tu haussas les épaules, faisant mine de ne pas être intéressée par ce qu’il venait de dire. Cependant, un petit sourire se dessina sur ton visage sans que tu en saches la raison. Il te demanda également si tu avais été tirée de force ici. Étonnée, tu levas un sourcil, apparemment, tout le monde n’appréciait pas accompagner ses parents à des soirées mondaines.

"Non… " dis-tu simplement. "Je suis personne avec une bonne éducation, moi. J’apprécie de passer du temps en compagnie de ma famille."
©️ 2981 12289 0


Hrp:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Voir le profil de l'utilisateur
I, I know, how I feel when I'm around you. I, don't know, how I feel when I'm around you.
Rapports rédigés : 543
Santa Barbarian since : 02/12/2015
Localisation : Pas dans le lit d'Evanna, Hélas... Non non pas hélas, c'est très bien qu'il n'y soit pas. C'est mieux comme ça è-é

Mon agenda
Topics: OUVERTS
Mes relations:
Mes rps:

MessageSujet: Re: Dabury | Si tu veux bien sortir avec moi c'est pour le pire. J'ai rien à t'offrir à part des mauvais souvenirs. Jeu 24 Mar - 0:23

Si tu veux bien sortir avec moi c'est pour le pire. J'ai rien à t'offrir à part des mauvais souvenirs.Le jeune homme sourit doucement, il s’était attendu à tout, sauf à cette réponse. La jolie rousse devait avoir crû que Carl était venu lui faire des avances et l’avait reconduit avec classe. Il ne prit pas mal la remarque, à vrai dire, il s’en amusait plutôt. La jeune femme semblait avoir un sacré caractère et Carl ne l’en trouvait que plus mignonne. Après tout, il avait toujours détesté les gens qui se laisser marcher sur les pieds, qui disaient oui et tout à n’importe quoi et que, quoi qu’il se passe, ils étaient toujours souriant et gardaient espoir en l’humanité. Ce genre de personne le désespérait, il les trouvait ennuyant, sans personnalité propre. Il avait juste l’impression de voir des modèles préfabriqués sortir d’une usine : lisses, sans défauts mais sans réelle âme. Beaucoup de gens remplissaient ces critères ici. C’était tous des moutons de panurge, riches certes, mais ils restaient ennuyants aux yeux de Carl. Alors, voir une personne le remette à sa place, était une preuve que la jeune femme était un peu différente des personnes présentes et Carl l’appréciait déjà un peu pour ça.

-"Vous vous trompez” dit-il avec un petit sourire. "Je n’étais pas venu pour vous faire des avances mais, tout simplement pour discuter."

La jeune femme ajouta également qu’elle était venu d’elle-même et non, qu’elle n’avait pas été forcé, qu’elle appréciait sa famille et aimait passer du temps en sa compagnie.

-"Si vous connaissiez les personnes de ma famille, vous comprendrez pourquoi je ne désire pas vraiment passer du temps avec eux.

Il souriait toujours en disant cela mais on pouvait sentir la lassitude dans sa voix. C’était toujours la même chose dès que le sujet famille arrivait sur la table. Carl la détestait et il avait ses raisons. Il ne servait à rien de les répéter encore et encore. Par exemple, il savait que sa mère était actuellement en train de boire son dixième verre de champagne de la soirée et qu’il devrait encore la ramener en lui tenant le bras pour qu’elle puisse marcher droit. Au final, c’était peut être pour cette raison qu’il était venu en fin de compte. Même si sa mère l’agaçait énormément, il l’aimait dans le fond. Normal après tout, c’était la femme qui l’avait mis au monde. Et, il s’inquiétait pour elle et ne voulait pas la laisser à son triste sort d’ivrogne. Il repensa à Evanna, se disant qu’elle se moquerait sûrement de lui à s'inquiéter autant pour leur mère mais, pour Carl, c’était différent. Le jeune homme avait toujours été plus proche de leur mère que sa jumelle. Et, inversement, cette dernière était bien plus proche du père alors que pour Carl, les relations avec son paternels était pour le moins… Compliquées.

Le jeune homme sortit de ses pensées. Il s’était un moment égaré dans ses idées et avait oublié la présence de la jeune rousse… Dont il ne connaissait toujours pas le nom d’ailleurs. Il semblait que sa mère lui en avait parlé. Louise ou Lucie… Quelque chose qui y ressemblait. De toute façon, le plus simple était de demander, chose qu’il fit aussitôt.

-"Autrement, aurais-je le privilège de savoir votre prénom ?” demanda-t-il en affichant toujours son petit sourire.
© 2981 12289 0

_________________

La vie de Carl. #tristesse:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Voir le profil de l'utilisateur
You're holding in your hands the two halves of my heart
Rapports rédigés : 104
Santa Barbarian since : 09/03/2016
Localisation : Au Montecito Country Club, surement.

MessageSujet: Re: Dabury | Si tu veux bien sortir avec moi c'est pour le pire. J'ai rien à t'offrir à part des mauvais souvenirs. Sam 2 Avr - 23:30


❝ Carl + Hey mad'moizelle t'es charmante, ça t'dirais une glace à la menthe ❞Si tu veux bien sortir avec moi c'est pour le pire, j'ai rien à t'offrir à part des mauvais souvenirs

Le dénommé Carl dit qu’il n’était pas venu pour te draguer mais, juste pour discuter. Tu oses les épaules en plissant du nez. Tu ne sais pas pourquoi mais, cela t’amuse et tu as envie de continuer à l’embêter.

"Oui, bien sûr, c’est ce qu’ils disent tous." dis-tu en levant les yeux au ciel.

Au final, ce jeune garçon n’a pas l’air d’être le personne que tu pensais et semble au contraire bien amical. Tu lui adresses un petit sourire pour montrer que tu prends tout ça en rigolant.

A l’évocation du mot famille, tu remarque que le jeune homme se perds dans ses pensées. Il a un air nostalgique sur le visage et plutôt triste. Tu devines aisément que les choses ne doit pas être au beau fixe avec sa famille et tu n’insiste pas. Le petit commentaire qu’il ajoute sur celle-ci ne fait que confirmer tes pensées. Tu te demandes comment peut-on avoir des problèmes avec sa famille. Après, tu es tellement proche de la tienne que pour toi, l’inverse semble impossible. Certes, tu as de temps en temps des petites disputes avec mais… Tu ne pourrais pas vivre sans alors, que tu as le sentiment pour Carl que ce n’est pas forcément le cas. Tu essayes de repenser à ce que ton père a pu te dire sur les Rosebury car, après tout dans ce milieu, tout le monde se connait. Mais outre le fait que tu sais que la mère est une cliente de son père rien ne te revint à l’esprit. Mais, une part de toi ne te gênait pas d’en savoir plus sur Carl.

Il sortit de ses pensées et t’adressa un petit sourire. Tu te sens fondre doucement, tu ne sais pas pourquoi mais, ce sourire te fait vraiment craquer. Sur le coup, tu te sens un peu niaise et débile et tu n’aimes pas ça… Les filles qui gloussent comme des poules quand le gars qui leur plaise leur adresse la parole, ça t’as toujours exaspéré. Alors, hors de question que tu agisses comme ça. N’empêche qu’il est vraiment mignon et tu te dis, qu’il faut que tu arrêtes d’agir comme une sauvage avec tout les garçons qui t’adressent la parole. D’autant plus si ces derniers te plaisent.

Carl notifia qu’il ne savait toujours pas ton prénom.

"Seul un vrai gentleman mérite de savoir mon prénom" dis-tu avec un petit sourire. "Et un vrai gentleman ne laisse pas une lady sans un verre à la main" A ces mots, tu présentes ta main pour signifier qu’il est temps qu’il t’apporte un verre de champagne. "J'attends" tu rajoutes avec un petit sourire en croisant les bras et tapant du pied sur le sol.
©️ 2981 12289 0


Hrp:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Voir le profil de l'utilisateur
I, I know, how I feel when I'm around you. I, don't know, how I feel when I'm around you.
Rapports rédigés : 543
Santa Barbarian since : 02/12/2015
Localisation : Pas dans le lit d'Evanna, Hélas... Non non pas hélas, c'est très bien qu'il n'y soit pas. C'est mieux comme ça è-é

Mon agenda
Topics: OUVERTS
Mes relations:
Mes rps:

MessageSujet: Re: Dabury | Si tu veux bien sortir avec moi c'est pour le pire. J'ai rien à t'offrir à part des mauvais souvenirs. Lun 4 Avr - 23:59

Si tu veux bien sortir avec moi c'est pour le pire. J'ai rien à t'offrir à part des mauvais souvenirs.
Suite à sa remarque comme quoi il n'était pas venu pour la draguer, la jeune femme ajouta que c'était ce que tout le monde disait mais, au sourire sur son visage, il devina qu'elle disait cela pour blaguer et ce moquer gentiment de lui.

"Mince, vous avez raison ! Je crois bien que vous m'avez percé à jour" dit-il en jouant le jeu.

Carl la trouvait vraiment mignonne quand elle souriait. Elle perdait ce air hautain et froid qu'elle arborait en permanence et le jeune homme la préférait bien plus sans ce masque. En même temps, l'inverse aurait été étonnant. Seulement quand elle ne souriait pas, elle semblait tellement inabordable alors que là, en ce instant, elle était adorable et, même si Carl n'était pas venu dans un premier temps pour lui faire des avances, l'idée ne lui semblait plus si incongrue.

Après qu'il lui ai demandé son prénom, la jeune femme lui dit que seul un gentleman méritait de le savoir et laissa sous entendre qu'il devait lui apporter un verre de champagne. Carl sourit doucement avant d'ajouter un petit "Je reviens" avant de se diriger vers le bar.

Une fois au comptoir, il demanda deux verres de champagne. Une fois servit, il allait repartir quand sa mère s'approcha de lui.

- Mon petit Carlito, je t'ai vu discuté avec Louison Davies. Elle est très jolie, non ?"

Bon, au moins maintenant, il savait son prénom. Il leva les yeux au ciel car, il savait que ce genre de remarque dans la bouche était tout sauf innocente.

"Je ne fais que discuter maman... La moyenne d'âge ici est de cinquante ans ici donc, ça fait plaisir d'être avec quelqu'un de son âge."
- Dis tout de suite que ta vieille mère t'ennuie" Elle avait dit ça sur le ton de la rigolade mais, il connaissait sa mère et il savait qu'il y avait un fond de sérieux en dessous.
"Mais non maman... C'est juste que je t'ai déjà entendu parler de ta collection de figurines de chats et que je préfère laisser ce sujet intéressant à d'autres."

Il déposa un baiser sur la joue de sa mère avant de filer. Il aimait bien sa mère mais, ce besoin constant de la rassurer était assez ennuyant. Enfin, comme elle faisait partie des deux seules personnes de sa famille qu'il appréciait, il préférait rester sympa avec elle. Et puis, même si c'était une ivrogne, elle n'avait pas un mauvais fond. Au final, il se dit qu'elle avait peut-être raison... C'est vrai que Louison était une femme très jolie et il savait que c'était le genre de personne que sa mère aimerait avoir dans sa famille. Il soupira... Si seulement ça pouvait être aussi simple...

En arrivant au niveau de Louison, il lui tendit le verre de champagne qu'il était allé chercher.

"Bon... Puisque vous voulez pas me dire votre prénom... Je vais le deviner... Elise ? Non... Louise ? Ah je sais ! Louison ?" demanda-t-il avec un large sourire sur le visage.
© 2981 12289 0

_________________

La vie de Carl. #tristesse:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
❝ Contenu sponsorisé ❞

MessageSujet: Re: Dabury | Si tu veux bien sortir avec moi c'est pour le pire. J'ai rien à t'offrir à part des mauvais souvenirs.

Revenir en haut Aller en bas
 

Dabury | Si tu veux bien sortir avec moi c'est pour le pire. J'ai rien à t'offrir à part des mauvais souvenirs.

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» Dabury | Si tu veux bien sortir avec moi c'est pour le pire. J'ai rien à t'offrir à part des mauvais souvenirs.
» Veux-tu manger avec moi ? [Pv:MayLyn]
» Veux-tu jouer avec moi ? [PV Momoshi]
» Veux-tu jouer avec moi ?
» Veux-tu courir avec moi? (PV Lakini)

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Santa Barbara Skies :: Encore un peu :: Autres univers et réalités :: Flashbacks-