AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 You can choke on your misery - Pv. Callie

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
avatar
Voir le profil de l'utilisateur
"I think I'm dumb, Maybe just happy, I think I'm just happy, I think I'm dumb"
Rapports rédigés : 918
Santa Barbarian since : 24/07/2015
Localisation : Tout seul, sur le canapé de ses parents

Mon agenda
Topics: FERMES
Mes relations:
Mes rps:

MessageSujet: You can choke on your misery - Pv. Callie Mar 15 Mar - 17:04





ft. Callie



You can choke on your misery

Il roulait, roulait et les larmes lui montaient aux yeux. Putain ce qu’il avait mal, partout, au ventre, à la tête, à la gorge. Cette sensation était juste insupportable, il avait l’impression que le monde s’écroulait autour de lui, que tous les petits mètres qu’il parcourait le rapprocher d’un gouffre. Il voulait repartir à zéro, tout recommencer, n’avoir rien vu, rien entendu. Il voulait pouvoir avoir la force de pardonner à Jessy, de le laisser l’approcher. C’était juste impossible pour lui, il avait été tellement blessé qu’il n’arrivait même plus à trouver du réconfort dans son regard désolé. Putain, il n’arrivait même plus à voir la route avec toutes ses larmes qui lui bloquaient la vision. Il ne devait pas tarder à arriver, heureusement, il n’avait vraiment pas envie d’avoir un accident maintenant. Encore que ça ne lui poserait pas tant de problème s’il était seul, sauf qu’il ne l’était pas, Calypso était à côté et il était hors de question qu’il prenne un risque. Il ne voulait pas la perdre quand elle était la seule qui était là pour lui. On ne pouvait vraiment que compter sur sa famille. L’amitié ce n’est qu’une chose débile et hypocrite. On fait des efforts, on apprend à faire confiance, à pouvoir croire en l’autre, à se dire qu’il sera présent pour nous rassurer dans la plus grande des souffrances. Et au final, cette souffrance, c’est lui qui nous la cause à être le pire des connards qui puisse exister sur terre.

Logan souffla, intensément, pour tenter de se calmer. Il ne faisait pas une crise de panique...du moins pas encore, mais ça allait venir. Il ne voulait pas se ridiculiser encore plus, non, il ne devait pas être faible. C’est sans doutes ce que Jessy espérait, le rendre misérable. Il était même certain que l’avoir vu pleurer lui avait fait plaisir. Avait-il au moins à un moment été sincère avec lui, ou bien cette amitié était-elle uniquement fondée sur un mensonge dans le but de pouvoir faire souffrir Logan le plus possible. Il remettait tout en question, il se remettait en question. Honnêtement, qu’est-ce qu’il était sans Jessy? Rien, rien rien et il n’avait jamais été quelque chose, il n’était qu’un jouet qu’on prenait plaisir à maltraiter. Il arriva devant une maison qu’il connaissait bien et décida de se garer, sortant rapidement. Il n’avait pas vraiment eu le souvenir de verrouiller l’engin. Peu importe, on pouvait le lui voler, il en avait franchement rien à foutre, il avait perdu son meilleur ami et la personne qui comptait le plus pour lui alors les objets matériels à côté étaient tellement superflus. Il s’empressa de courir vers la porte d’entrée, sans prendre la peine de voir si sa cousine suivait et il essaya d’insérer les clés dans la serrure. Il ne pensait pas qu’une tâche aussi simple pouvait être aussi difficile. Il n’arrivait juste pas à se concentrer, déjà qu’il n’y voyait rien, il tremblait comme pas possible et ses pensées ne l’aidaient pas à recenser le passé en boucle sans s’arrêter.

Il souffla, oui encore, c’était devenu un automatisme quand il allait mal. Sa mère lui avait toujours dit que ça aidait à se calmer et il avait besoin de ça. Il sentait le stress montait en lui et il allait bientôt imploser, il avait besoin d’être seul, tranquille et dans le noir. Sa respiration s’accélérait dangereusement et il ne se sentit même pas soulagé quand il réussit à ouvrir la porte. Il se rua vers l’intérieur, sans prendre la peine de refermer. Il courra jusqu’à sa chambre avant de se laisser tomber contre un mur. Il était bien là...non? Il avait beau essayer de s’en convaincre, son corps lui disait le contraire, il avait froid. Ses jambes n’arrivaient pas à rester statiques et sa respiration s’affolait. Il voulait être seul, mais il avait besoin d’une présence. Pas n’importe laquelle...il voulait Jessy, il avait besoin de Jessy, il avait besoin qu’il le serre dans ses bras et lui dise que tout allait bien. Il laissa sa tête se reposer contre le mur gris et si fade tandis qu’il essayait de se concentrer sur sa respiration. Inspirer, expirer, inspirer, expirer….ce n’était pas si compliqué non? Pourtant il n’y arrivait pas, c’était impossible, il en pouvait plus. Il pleurait encore, il était tellement misérable. Franchement, il ne valait rien, il n’était rien, rien, rien. Il avait besoin de Jessy, il avait tellement besoin de Jessy. Il pleurait encore et il avait juste envie de crier, mais il n’en était même pas capable, le seul bruit qu’il arrivait à produire c’était des espèces de petits couinements. Bon sang ce qu’il pouvait avoir envie de crier. Pourquoi Jessy lui avait ça? Pourquoi il lui avait obligé à le détester? Il ne voulait pas avoir à le haïr, il avait besoin de lui. Il pleura encore avant d’enfouir sa tête dans ses genoux. Ce n’était qu’un cauchemars hein? Ou alors c’était une mauvaise blague….Il allait se réveiller et Jessy serait près de lui, il le prendrait dans ses bras en lui disant que ce n’était qu’un mauvais rêve, hein? C’était juste un cauchemars….il allait se réveiller, ce n’était qu’une question de temps.


by Costati

_________________


« We're like a time bomb... »
We knew that we were destined to explode and if I have to pull you out of the wreckage, you know I'm never gonna let you go. We're like a time bombe, gonna lose it, let's defuse it. ©️ .bizzle
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Voir le profil de l'utilisateur
Imperatrice du flood et agent de communication. Ze classe !
Rapports rédigés : 1426
Santa Barbarian since : 04/05/2015
Localisation : Un peu partout à la fois.

Mon agenda
Topics: OUVERTS
Mes relations:
Mes rps:

MessageSujet: Re: You can choke on your misery - Pv. Callie Jeu 24 Mar - 0:52




You can choke on your misery
Louison et Calypso



Calypso avait posé la tête contre la vitre de la voiture, elle était lourde, trop lourde. Elle n’aurait pas du boire autant de vin. De temps en temps, elle jetait des regards à Logan et voyait les larmes qui lui montaient aux yeux. Le silence était pesant dans la voiture, beaucoup trop. C’était le genre de silence qui te faisait sentir mal au plus profond de ton âme. Alors que d’habitude la jeune femme préférait le calme, en ce moment, elle voulait tout sauf ça. Elle voulait allumer la radio, parler avec son cousin, dire une connerie… Mais elle savait que ce n’était pas le bon moment, que tout cela ne ferait qu’accentuer le mal-être de Logan d’une manière ou d’une autre. Et puis, elle était tellement maladroite avec les mots, elle ne savait jamais ce qu’il fallait dire pour remonter le moral de quelqu’un. “Oublie le, c’est ce qu’il y a de mieux à faire” ? Pfff, c’était des foutaises de dire ça. Elle était bien placée pour savoir que c’était un conseil de merde et qu’il était impossible d’oublier les personnes qui nous ont fait du mal. Elle se contenta juste de laisser sa tête retomber contre la vitre de la voiture en soupirant. Bordel, actuellement, elle voulait tellement sortir de la voiture pour retrouver Jessy et lui foutre son poing dans la gueule pour avoir fait subir de telles choses à son cousin. Mais, ça n’aurait servit à rien à part passer ses nerfs et empirer la situation…

Ils finirent par arriver chez  Logan et celui-ci sortit de la voiture sans jeter un regard en arrière. Le coeur de Calypso se serra un peu plus. Elle détestait le voir dans cet état. Rien que le fait de le savoir aussi malheureux lui faisait monter les larmes aux yeux et ce n’était pas rien. Calypso ne pleurait jamais, ne montrait jamais d’émotions. Seulement, dès que quelque chose arrivait aux personnes qu’elle aimait, elle devenait toute suite à fleur de peau et pouvait éclater en sanglot. Elle le suivit et entra dans la maison, toujours en restant silencieuse. Elle savait qu’il allait avoir un moment où elle allait devoir parler. Ils ne pouvaient rester dans cette situation. Alors, silencieusement, elle réfléchissait à ces mots, à ce qu’elle allait pouvoir dire pour ne pas aggraver la tristesse de Logan.

Son cousin entra dans sa chambre. Calypso attendit une minute ou deux, jugeant qu’il avait besoin d’un moment seule et fini par toquer timidement à la porte. Pas de réponse. Elle entra quand même. Elle retrouva son cousin recroquevillé sur le sol, en train de pleurer. Son coeur se serra, s’en était trop pour elle. Elle allait à ses côté et le prit dans ses bras avant de déposer un baiser sur le sommet de son crâne.

"Tu veux que je demande à un de mes exs d’aller l’émasculer ?

Bordel ! Elle avait envie de se foutre des claques. Elle avait réfléchit longuement à ces mots pour au final sortir cette connerie. Elle se détestait actuellement et se sentait encore plus mal pour Logan. Elle était vraiment une cousine pitoyable.

"Je suis désolée Logan" reprit-elle. "Je dis que des conneries. Je… J’ai vraiment envie de te remonter le moral mais… Je ne sais pas quoi te dire. Je suis nulle pour ça… Tu devrais demander à être remboursé, je suis une cousine défecteuse..."


©TENNESSEE.

_________________
Birds are born to fly

It's raining in the city . My head is hot the sky is grey. My shoes are so dirty and I don't give a fuck today. I'm walking like a Jedy. A song is on the radio. Another cover of "world is mine". Oh birds will never fly.

(avatar Monkey Control
code northern lights.)
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Voir le profil de l'utilisateur
"I think I'm dumb, Maybe just happy, I think I'm just happy, I think I'm dumb"
Rapports rédigés : 918
Santa Barbarian since : 24/07/2015
Localisation : Tout seul, sur le canapé de ses parents

Mon agenda
Topics: FERMES
Mes relations:
Mes rps:

MessageSujet: Re: You can choke on your misery - Pv. Callie Dim 3 Avr - 20:42





ft. Callie



You can choke on your misery

Logan continuait à pleurer et il en avait vraiment marre. Il en pouvait plus d’avoir mal au coeur juste en pensant à Jessy, d’avoir aussi froid, ou d’avoir cette impression qu’il lui manquait quelque chose. Il avait tellement son esprit focalisé sur son état, qu’il n’arrivait même pas à comprendre où il était ou bien qui était près de lui. Il savait juste que ce n’était pas Jessy, alors que ça aurait du l’être. Il supposa que ce devait être sa cousine et il se laissa bercer par son étreinte, sans pour autant vraiment bouger. Elle pouvait se servir de lui comme d’une peluche, parce qu’il était dans un état tellement second que ça ne le dérangerait même pas. Il avait l’impression d’être mort, il était incapable d’être actif, la seule chose qu’il pouvait faire c’était pleurer, comme un gamin. Il le faisait depuis tellement longtemps maintenant, qu’il ne trouvait même plus ça vraiment bizarre ou inquiétant. C’était juste normal, ce serait probablement son quotidien désormais.

Il était tellement fatigué, il arrivait même à sentir ses paupières devinrent lourdes. Il voulait se calmer, mais il ne pensait franchement pas être assez fort pour ça. A croire qu’il avait perdu la seule chose qui importait pour lui. C’était ironique quand on y pensait...à quel point Jessy était tout pour Logan alors que la réciproque était fausse. C’était drôle non? Ou alors c’était sa manière à lui de se rassurer, plaisanter, faire croire que tout ceci ne l’atteignait pas, alors qu’évidemment...c’était bien le contraire. Il voulait se dire qu’il n’avait plus besoin de lui, mais c’était faux. Il eut quand même le courage de bouger sa tête pour l’enfouir dans le creux du cou de Calypso. Il n’avait pas envie qu’elle le voit comme ça, ou ait à supporter qu’il noie ses vêtements, mais putain, il allait tellement mal qu’il en était au point d’en avoir rien à foutre. Calypso ce n’était pas Jessy pourtant...c’était sa famille et il l’aimait plus que tout, mais il voulait vraiment que Jessy soit celui qui le sert contre lui. C’était le seul capable de vraiment le rassurer. Il voulait se ruer sur son téléphone pour l’appeler et lui dire à quel point il avait besoin de lui, mais ce n’était pas du tout la solution, puis il avait trop de fierté pour ça. Et les souvenirs le frappèrent rapidement, comme s’il allait mourir, il voyait sa vie défiler devant lui. Il y avait Jessy partout, il n’était vraiment rien sans lui. Il en avait marre, il en avait tellement marre. Il voulait crier, lui gueuler dessus encore, parce que c’était de sa faute si Logan se sentait mourant en ce moment. Sauf qu’il était tellement pathétique, qu’il n’arrivait qu’à pleurer. Il se dégoûtait à être si misérable juste pour lui, il ne méritait tellement pas que Logan pleure sa perte. Pourtant il pouvait pas s’en empêcher. Il était tellement énervé contre lui-même d’être aussi faible. Il se releva pour attraper la lampe qui était sur son guéridon et l’envoyer valser contre le mur. Le bruit de l’objet se cassant était en accord avec ce qu’il ressentait à l’intérieur et ça le soulageait un peu. Il finit par apercevoir a côté de celle-ci, enfin...plutôt de son cadavre, un cadre avec une photo de...devinez qui…? Lui et Jessy bien sûr…..ce mec était putain de partout, il pouvait pas le laisser tranquille, non? Il le hantait depuis qu’il était gosse et visiblement ça durerait. Il grimaça avant d’éclater le cadre contre le mur à répétition, il était déjà complètement brisé, mais il s’en foutait. Au final, ce n’était plus que sa main en sang qui cognait la photo, qui s’était accroché au mur. Il finit par arrêter, se laissant tomber par terre, il était tellement misérable et en plus il s’était fatigué comme un idiot. Bon sang, ce qu’il pouvait se détester.  


by Costati

_________________


« We're like a time bomb... »
We knew that we were destined to explode and if I have to pull you out of the wreckage, you know I'm never gonna let you go. We're like a time bombe, gonna lose it, let's defuse it. ©️ .bizzle
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
❝ Contenu sponsorisé ❞

MessageSujet: Re: You can choke on your misery - Pv. Callie

Revenir en haut Aller en bas
 

You can choke on your misery - Pv. Callie

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» Misery loves my Company.
» CALLIE JACOB - It wasn’t my choice. It wasn’t my fault.
» •Misery Loves My Company•
» Arche / F :: Callie "Cece" Cartwig (Prise)
» Sweet Nightmare} Manni

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Santa Barbara Skies :: Santa Barbara :: Eastside :: Port-