AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 Détente sous le soleil / Heidi - Callie [En Cours]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
avatar
Voir le profil de l'utilisateur
Heidi Warren
Caliméro
Rapports rédigés : 160
Santa Barbarian since : 05/05/2015

Mon agenda
Topics: JE SAIS PAAS
Mes relations:
Mes rps:

MessageSujet: Détente sous le soleil / Heidi - Callie [En Cours] Jeu 14 Mai - 1:53

Détente sous le soleil


Après une longue journée de rédaction et de correction d'article, Heidi avait besoin de souffler un peu. Ce pourquoi elle était venu se réfugier à Parma Park. Elle n'était pas vêtue au mieux pour ce genre de balade, mais ce n'était pas si grave. Elle ne comptait pas s'aventurer dans les lieux les plus scabreux. Ainsi, elle marchait tranquillement en admirant la végétation qui l'entourait. Toutes les plantes rayonnaient par la vivacité de leur couleur. Un vrai petit plaisir à regarder. Dommage qu'elle est oubliée son appareil photo, sinon elle se serait bien attardée pour quelques clichés. Finalement, elle prit le risque de s'asseoir sur l'herbe pour profiter un peu du paysage. De toute façon, même si elle se salissait, elle rentrait directement chez elle après.

Elle sortit assez rapidement son thermos de thé avec un petit livre. Alors tout en buvant sa boisson au jasmin, elle parcourait la pièce de théâtre qu'elle dévorait. Elle avait choisi un classique cette fois. Roméo et Juliette de Shakespeare. Non pas qu'elle ne connaissait pas l'histoire mais le relire restait un plaisir. Elle en était arrivée à l'instant au Mercutio, grand ami du personnage principal, se mettait à délirer sur un être chimérique nommé Reine Mab et sur les rêveurs en général. Un véritable bijou songea-t-elle, même si ce n'était pas le moment favori de la rouquine. Elle allait bientôt passer aux tirades où la frénésie de ce rôle prenait un étrange tournant quand soudain un gros coup de vent fit sursauter la femme.

Alors dans un enchaînement de chose malheureuse, le livre tomba et glissa vers un petit fossé gadoueux. C'était exactement le genre d'accident que détestait Heidi. Premièrement, il allait lui falloir chercher ce bouquin mais en plus, celui ci serait effroyablement sale et peut être irrécupérable. Cela ne valait quasiment pas la peine d'aller reprendre l'ouvrage vu où il était. Pourtant elle prit son courage à deux mots et parvint à attraper le restant de papier du bout des doigts après de nombreuses mimiques pour éviter de s'encrasser. D'un coup d’œil, elle comprit que cela avait été vain et qu'elle pouvait le jeter à la poubelle. Elle ne pu s'empêcher de soupirer avant de mettre l'objet plein de boue dans un sac en plastique qu'elle gardait sur elle pour ce genre de chose.

Cette fois, d'un air plus blasé, elle se réinstalla et déclara à elle même. :
- Voilà une bien malheureuse manière de finir la journée...          

copyright crackle bones

_________________


Réalisme, idéalisme, autant de brumes à travers lesquelles l'homme aveugle cherche la vérité.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Voir le profil de l'utilisateur
Imperatrice du flood et agent de communication. Ze classe !
Rapports rédigés : 1426
Santa Barbarian since : 04/05/2015
Localisation : Un peu partout à la fois.

Mon agenda
Topics: OUVERTS
Mes relations:
Mes rps:

MessageSujet: Re: Détente sous le soleil / Heidi - Callie [En Cours] Lun 18 Mai - 11:20


Détente sous le soleil
Etouffante ! En ce mois de mai, la chaleur était au rendez-vous sur la cote ouest des Etats Unis et Calypso étouffait. Elle avait grandit dans une ville où les températures maximales avoisinaient les  trentes degrés... En été ! Aujourd'hui, ce n'était que le printemps mais pourtant le thermomètre affichait déjà 34°. Malgré le fait qu'elle soit à Santa Barbara depuis trois ans, elles ne s'était toujours pas habituée à cette chaleur. Bien entendu, son petit appartement ne disposait pas d'air conditionné et il faisait aussi chaud en intérieur qu'en extérieur. Etant donné que  Callie ne pouvait pas rester éternellement campée près de son frigo, elle décida de sortir. Certes, la température extérieur était insoutenable mais, elle pouvait toujours se mettre à un coin d'ombre. De plus, si elle allait dans les hauteurs de la ville, elle pourrait sentir deux ou trois brises de vent, il était donc plus logique qu'elle sorte au lieu de rester fondre dans son appartement.

Sur le chemin vers le parc, elle observa les gens qui se promenaient. Ces derniers étaient en jean et chemise. Calypso se demanda comment ils faisaient. La jolie blonde était en tee-shirt et en jupe, et pourtant, elle avait déjà trop chaud avec le peu de tissu qu'elle avait sur elle. Elle ne comprendrait jamais comment certaines personnes fonctionnait. Callie se demanda où elle pouvait aller. Après tout, la ville regorgeait de lieux ou parcs où se reposer. Elle n'avait que l'embarras du choix ! Finalement, elle opta pour Parma Park. C'était un petit havre de paix. C'était calme, il avait de grand arbre qui offraient de l'ombre et même un petit ruisseau où on pouvait y tremper les pieds. C'était l'endroit parfait pour les circonstances actuelles.

Une fois sur les lieux, Calypso alla se poser sous un saule pleureur qui longeait le ruisseau. Elle sortit un livre de son sac. C'était la biographie de Rousseau. Callie aimait beaucoup lire les biographies. Pour elle, il n'y avait pas meilleurs témoignages des temps passés que les récits racontés par ceux qui l'avait vécu. Pour ses cours, elle préférait se fier aux biographies qu'aux manuels d'histoires qui étaient trop simplistes. Ces derniers relataient juste les dates, les faits alors que les biographies donnaient une image de l'ambiance, des pensées de l'époque. C'était bien plus intéressant de savoir ça plutôt que d'apprendre par cœur des données pour les réciter et les oublier après.

Alors qu'elle était plongée dans sa lecture, elle put observer du mouvement en face d'elle. Une jeune femme avait fait tomber son livre dans les buissons et peinait pour le récupérer. Calypso observa la scène, cachée derrière son livre. Elle allait se lever pour l'aider, car Calypso peut se montrer aimable par moment, mais , la rouquine avait atteint son but. Elle ajouta un commentaire sur le fait que c'était une malheureuse manière de finir la journée.

Callie, croyait que la femme s'adressait à elle lui répondit « Vous savez, ce n'est qu'un livre, ce n'est pas si grave que ça. ». Et comme pour accentuer se s propos, elle haussa les épaules.

AVENGEDINCHAINS
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Voir le profil de l'utilisateur
Heidi Warren
Caliméro
Rapports rédigés : 160
Santa Barbarian since : 05/05/2015

Mon agenda
Topics: JE SAIS PAAS
Mes relations:
Mes rps:

MessageSujet: Re: Détente sous le soleil / Heidi - Callie [En Cours] Lun 18 Mai - 13:23

Détente sous le soleil


Alors qu'Heidi refermait son sac, elle attendit une réponse à sa pensée proclamé à voix haute. Surprise, elle releva la tête et aperçu une femme derrière elle. Une jolie blonde aux habits légers malgré la saison. Enfin léger... Étant originaire plutôt du Nord des États Unis, la rouquine pouvait comprendre qu'avec trente degrés on privilégie jupe et t short. D'ailleurs,elle même n'avait pas choisi quelque chose de trop chaud non plus. Une petite chemise bleu avec une jupe tailleurs d'un mince tissu mais tout en restant correct et professionnel.  

Tout du moins, Heidi quoiqu'un peu étonnée afficha un sourire courtois comme à son habitude. Il est vrai qu'elle n'avait pas tord cette dame. C'était le côté routinier et maniaque qui avait parlé, mais qu'importe. Cela faisait partie d'elle.

- Vous avez peut être raison. : répondit la journaliste d'une voix neutre. : Mais comme j'apprécie vraiment cette œuvre, je trouve cela vraiment dommage. Puis je n'aime pas quand les choses se passent de cette façon...

Ensuite, elle se  réinstalla à sa place en reprenant son thé au jasmin. D'un geste tenant presque du tic, elle se lava les mains avec du gel désaffectant et remit un peu mieux en place sa chemise. Elle faillit en plus remettre en place son chignon, mais songea qu'elle en faisant peut être un peu trop. Toujours ce côté trop ordonné. De toute manière, elle n'avait pas un bon miroir pour tout bien placé.

Alors comme pour prolonger la conversation, chose qu'elle faisait rarement quand ce n'était pas nécessaire, elle reprit d'un ton simple. :

- Vous êtes bien la seule personne que j'ai croisé habillé comme en été. Vous n'êtes pas du coin, semblerait il.

C'était une simple hypothèse, mais c'était en se basant ce genre de détail qu'on pouvait dénicher parfois des vérités. Et même parfois des vérités très sombres. Quelques souvenirs désagréable vinrent à l'esprit de la femme. Elle les chassa au plus vite en observant un peu plus son interlocutrice. Une biographie de Rousseau. Une bonne lecture, songea-t-elle. Cela lui rappela par ailleurs, que son exemplaire du Shakespeare était fichu... Heureusement que ce n'était pas le genre d'édition limité dont la valeur vous fait frémir.

Ce qui était bête tout de même, c'est qu'elle n'avait plus rien à feuilleter si ce n'était ces notes pour de futurs articles. Or elle préférait les querelles entre Capulets et Montaigus que celles des faits divers de Santa Barbara. Encore, elle avait étudié des embrouilles politiques de bas niveaux, en l'absence de réels sujets. Tant pis...

Elle relança son regard sur le paysage et se laissa subjuguer par la beauté du paysage en attendant la réponse de l'inconnu blonde qui délectait des mémoires de Rousseau.    

copyright crackle bones

_________________


Réalisme, idéalisme, autant de brumes à travers lesquelles l'homme aveugle cherche la vérité.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Voir le profil de l'utilisateur
Imperatrice du flood et agent de communication. Ze classe !
Rapports rédigés : 1426
Santa Barbarian since : 04/05/2015
Localisation : Un peu partout à la fois.

Mon agenda
Topics: OUVERTS
Mes relations:
Mes rps:

MessageSujet: Re: Détente sous le soleil / Heidi - Callie [En Cours] Dim 24 Mai - 14:43


Détente sous le soleil

Calypso trouvait la femme en face d'elle vraiment maniérée et trouvait qu'elle s'exprimait d'une drôle de façon. Peut-être venait-elle d'une riche famille ou quelque chose du genre. Elle lui fit également une réflexion sur la façon dont elle était habillée. Quoi ? C'était quoi le problème ? Elle était très bien comme ça et elle s'habillait comme elle voulait. Elle avait un problème ? Calypso soupira, elle était encore en train de s'énerver sans raison. La femme essayait juste d'être sympathique, la jeune blonde devait vraiment arrêter de voir le mal partout.

La rouquine conclua en disant que Calypso ne devait pas être du coin. Même si cette dernière trouvait la question indiscrète, elle s’efforça à rester polie et lui répondit.

- En effet. Je viens d'un Etat que les américains eux-même ne conaissent pas forcément. Le Maryland. Vous savez, ce coin perdu sur la côte Est des Etats-Unis. Alors oui, le climat est plutôt différent."

Maintenant, la jolie blonde repensait à son Etat natal. C'est fou comme ce dernier ne lui manquait absolument pas. En même temps, on ne pouvait pas dire qu'il y avait des choses divertissantes à faire. Quoique, les chauvins diraient qu'il y avait... Qu'il y avait... Non, rien à faire en fait. C'était bien pour cette raison que les 3/4 des adolescents prenaient le train le week end pour aller sur Washington ou New York. Callie elle-même avait mit les voiles sur La Grande Pomme.

Dorénavant, Calypso était une Santa Barbarienne et, malgré le fait qu'elle supporte mal la chaleur, elle adorait cette ville et s'y sentait comme chez elle. Elle adorait cette ville qu'elle trouvait vivante. Après tout, on pouvait voir des personnes d'horizons différents. Pas comme à Baltimore où la plupart des personnes étaient de pieux américains qui allaient à la messe tout les jous et étaient propres sur eux. Du moins, ça c'était en apparence car, Callie se doutait bien qu'en privé, les choses devaient être moins parfaites. Ses parents en étaient l'exemple même. Lorsqu'elle avait été en cure de désintox, ils avaient dit à leurs amis et voisins que la jeune femme était partie en voyage autours du monde. Elle ne leur en voulait pas à ce propos. Elle savait très bien que cela aurait alimenté moults ragôts et ses parents seraient devenus les moutons noirs de Baltimore.

Elle se rendit compte qu'elle n'avait pas demandé en retour à la jeune femme si elle était du coin ou non, ce qui était plutôt malpolie. En ce moment, elle faisait des efforts pour être sympathique. Elle en avait assez qu'on lui dise qu'elle était jamais du bonne humeur ou qu'elle ralait tout le temps. Bon, certes, cette résolution ne tiendrait pas longtemps mais, pour l'instant, elle était bien décidée à être aimable.

- Et vous ? Vous êtes de Santa Barbara ?" demanda-t-elle plus par politesse que par curiosité.

Un petit vent souffla, Callie profita de cette brise le plus possible. Il faisait tellement chaud que le moindre petit courant d'air lui permettait de se rafraichir, même si l'air en question était plutôt chaud. Elle avait l'impression que l'été allait être insupportable et qu'elle allait élire domicile dans son frigo.
AVENGEDINCHAINS
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Voir le profil de l'utilisateur
Heidi Warren
Caliméro
Rapports rédigés : 160
Santa Barbarian since : 05/05/2015

Mon agenda
Topics: JE SAIS PAAS
Mes relations:
Mes rps:

MessageSujet: Re: Détente sous le soleil / Heidi - Callie [En Cours] Mer 27 Mai - 21:38

Détente sous le soleil


 Pendant quelques secondes, Heidi crut sentir une gêne face à ses remarques. Avait elle dit quelque chose de travers ? Pour elle, il ne s'agissait que de simple pensées franches et ne voyait pas le mal même si cela pouvait être un peu trop direct ou impoli. Elle s'en offusqua pas et écouta la réponse avec un air courtois. Une certaine surprise cependant la prit alors.

- En effet. Je viens d'un Etat que les américains eux-même ne conaissent pas forcément. Le Maryland. Vous savez, ce coin perdu sur la côte Est des Etats-Unis. Alors oui, le climat est plutôt différent."


Du Maryland ? Tiens donc ! Étrange coïncidence. Ce fut à ce moment, qu'elle se remémora ses moments passé là bas. C'était dans ses premières années de journalisme. Lorsqu'elle croyait encore au genre humain. Il est vrai que c'était bien différent d'ici. Le climat, l'ambiance, les souvenirs... Cela faisait trois ans qu'elle avait quitté son ancienne région. Pourtant, il y avait beaucoup de chose qu'elle avait laissé là bas. Son ex boîte, ses amis de l'université, ses premiers articles. Plein de points positifs, mais elle préférait seulement s'en rappeler et ne pas essayer de les retrouver. Elle avait tourné la page après tout.

Puis, elle fut sortit de ses pensées par une question.  

- Et vous ? Vous êtes de Santa Barbara ?" : demandait la jolie blonde.

Loin de là, songea Heidi avec un sourire étrange. La Pennsylvanie était aussi bien éloigné de cette région chaude. Ah... la petite ville d'Harrysburg lui revint en tête à son tour. Une bonne partie de sa famille y était encore. Une famille avec plein de médecin, d'infirmier et de vétérinaire... Le rêve de hypocondriaque s'amusait à dire certains de ses anciens voisins. Cependant, la jeune femme n'en était rien. Elle répondit toujours de sa voix calme. :

- Je viens de Pennsylvanie en fait. C'est aussi très différent d'ici. Juste à côté du Maryland d'ailleurs. J'ai aussi un peu vécu là bas. Du moins, j'y étais il y a encore trois ans avant de me retrouver à Santa Barbara. Je comprends donc que vous ayez un peu trop chaud. Cette ville peut être étouffante comparé à Baltimore.  

Non pas qu'elle est quelque chose contre Santa Barbara. Au contraire. Heidi adorait les tours à la plage et les instants sous le soleil brûlant. Seulement, elle reconnaissait que la différence était palpable et la transaction pouvait être difficile. Mais elle ne regrettait pas d'avoir choisi ce lieu comme nouvelle résidence.  

     

copyright crackle bones

_________________


Réalisme, idéalisme, autant de brumes à travers lesquelles l'homme aveugle cherche la vérité.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Voir le profil de l'utilisateur
Imperatrice du flood et agent de communication. Ze classe !
Rapports rédigés : 1426
Santa Barbarian since : 04/05/2015
Localisation : Un peu partout à la fois.

Mon agenda
Topics: OUVERTS
Mes relations:
Mes rps:

MessageSujet: Re: Détente sous le soleil / Heidi - Callie [En Cours] Sam 6 Juin - 20:26


Détente sous le soleil

La rouquine évoqua Baltimore. Comme le monde était petit, Calypso été née et avait grandit dans cette ville. Cependant, elle ne la portait pas en affection. Après tout, l'ambiance dans cette ville était aussi vivante qu'un cadavre gisant six pieds sous terre. Il n'y avait jamais rien eu à faire, le climat y était des plus tristes, les divertissements inexistants... Ce n'était pas étonnant que Calypso ai fini par faire une dépression. Les chauvins diront qu'elle est mauvaise langue et qu'il y a des choses vraiment intéressantes comme le Fort McHenry ou visité la maison natale d'Alan Edgard Poe ! Mais, quand on disait cela à Calypso, elle répondait un "super" ironique. Intéressant ? Vraiment ? Visiter un fort qui a permis de repousser les forces britanniques et de sauver la ville durant la guerre de 1812 ou la maison d'un poète qui était loin loin loin d'être un comique... C'était déprimant, tout simplement. Tout était triste dans cette ville : ses musées, son architecture, son atmosphère, son climat, sa vie... Tout !

Elle se demandait si elle avait déjà rencontré la jeune femme à Baltimore. Ce qui serait fort étonnant étant donné que c'était une grande ville et que Calypso n'y avait pas mit les pieds depuis sept ans environs, sauf pour les repas de famille. Toutefois, sa mère est une Premium Ragot et savait tout sur tout le monde dans cette ville. Et bien entendu, cette dernière restait des heures avec sa fille pour lui raconter les potins de Baltimore. Callie s'en foutait, bien évidemment, elle restait juste au téléphone en disant de temps en temps des "hum hum" , "ouais" ou "non" pour mimer de l’intérêt à la conversation. Alors, peut être que sa mère avait rencontré la jeune femme et, si c'était le cas, elle en avait parlé à Calypso.

- Vous avez vécu à Baltimore ? " demanda Callie " J'ai grandis là-bas. C'est quoi votre nom ? Peut-être qu'il m'évoquera quelque chose..."

En tout cas, elle trouvait ça marrant de voir qu'une autre personne qu'elle avait quitté Baltimore pour s'installer sur Santa Barbara. Après tout dépend de la raison de ce départ : Obligation ou choix ? Surement par choix, elle avait du mal à s'imaginer une personne décidant de rester à Baltimore toute sa vie simplement par choix. Enfin, ses parents l'avaient fait mais, elle ne les comprenait pas donc, cela revenait au même. Elle se demanda aussi pourquoi la rouquine avait choisi Santa Barbara pour s'installer. Callie, elle, n'avait pas vraiment réfléchie, elle voulait une ville le plus loin possible de New-York et avait prit le premier train qui allait loin de cette ville. C'était tombé sur Santa Barbara mais, le hasard faisait bien les choses, elle aimait beaucoup cette ville. Bien sûr, la façon de vivre New-Yorkaise lui manquait mais, elle voulait arrêter d'y penser. Cela était derrière elle maintenant.

- Pourquoi vous êtes venue ici ?" demanda-t-elle finalement, après toutes ses interrogations.

Peut-être que cela était malpolie de demander ce genre de chose à une personne qu'on venait tout juste de rencontre mais, Callie était plutôt du genre directe. Si elle avait une question, elle la posait, sans vraiment se soucier de l'avis de la personne se trouvant en face d'elle. De toute façon, l'inverse était également valable, si on lui posait une question, qu'elle lui plaise ou non, elle y répondait... De manière agréable ou non.

AVENGEDINCHAINS

_________________
Birds are born to fly

It's raining in the city . My head is hot the sky is grey. My shoes are so dirty and I don't give a fuck today. I'm walking like a Jedy. A song is on the radio. Another cover of "world is mine". Oh birds will never fly.

(avatar Monkey Control
code northern lights.)
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Voir le profil de l'utilisateur
Heidi Warren
Caliméro
Rapports rédigés : 160
Santa Barbarian since : 05/05/2015

Mon agenda
Topics: JE SAIS PAAS
Mes relations:
Mes rps:

MessageSujet: Re: Détente sous le soleil / Heidi - Callie [En Cours] Mar 25 Aoû - 23:50

Détente sous le soleil


Ainsi donc, le hasard faisait de drôle de chose. Jamais Heidi ne se serait douté que son passé reviendrait de cette façon en allant se promener dans le parc. Enfin... Baltimore n'était pas non plus une petite ville, les probabilités de croiser des natifs de cet endroit restait tout de même assez forte. Alors, il n'y avait pas de quoi non plus en faire des tonnes pour cela.
Cependant, elle ne savait si elle envie d'en parler plus en détail... Ce n'était pas le lieu qui lui avait apporté le plus de joie. Pourtant, elle ne laissait pas non plus les mauvais souvenirs prendre le dessus sur ses émotions. Ce point faisait partir de son évolution suite justement à ce fameux accident. Donc autant ne pas cacher les choses et dire ce qu'il y avait à dire, sans être obliger d'entrer dans les détails. Cette manière de voir les choses lui paraissaient importante pour continuer à surmonter ce qu'il l'avait bouleversé.

- Je ne suis pas resté longtemps à Baltimore en réalité. De base je viens d'Harrisburg. : commença-t-elle en enfonçant son regard dans le paysage tandis que son esprit lui repartait dans le passé. : Donc je ne suis pas sûre que vous ayez eu vent de moi. Je m'appelle Heidi Warren. Je suis partie ici pour fuir et mieux repartir. Disons que j'ai eu une expérience peu appréciable qui rendait la vie là bas compliqué pour moi.

Cela résumait les choses. La rouquine ne comptait pas non plus en faire tout un plat. Il arrivait des horreurs bien plus grave à d'autre. Elle n'avait été que la témoin tragique. Témoin de la réalité pensait elle avec ironie. Impuissante face à la nature humaine... Leur violence comme leur faiblesse. C'était bien pour cette raison qu'elle voulait faire comprendre au monde la vérité. La brutalité, l'injustice, les abominations qui entouraient la société comme les règles de la vie. Si on ne les voyait pas, on risquait de se faire bouffer et parfois elles vous bouffaient avant qu'on est eux la moindre chance de les anticiper. Voilà ce qu'avait subit cette fillette. Pauvre enfant dont la malchance s'était éprise ou plutôt la perversité d'un être. Un être finalement comme les autres, juste plus ambitieux dans sa vulgarité et sa saloperie.

Cependant, elle ne devait pas laisser la tristesse et la colère l'envahirent... Comme à chaque fois, elle restait calme à ces idées et les casa dans la description de l'humanité. Un tableau sombre qu'il fallait étudier avec réalisme. Puis, elle avait expliqué une partie de son histoire, alors pourquoi ne pas demander en retour la sienne ? Heidi n'hésita à poser la question. :

-  Et vous ? Qu'est ce qui vous a mené sur ce coin de chaleur ?

Cela pouvait devenir intéressant, se disait la journaliste. Il arrivait que certaines rencontres avec certaines discussions mènent à des articles très sympathiques. Et même si ça ne finissait pas par écrit, les informations restaient bonnes à prendre. A la fois, pour comprendre une personne mais aussi pour comprendre la vie en générale. Ainsi, la rouquine devint assez attentive à la conversation espérant à la fois ne pas trop s’étaler sur son histoire et persévérer dans sa compréhension du genre humain.

Elle en avait presque oublier son thé au jasmin. Elle but rapidement encore quelques gorgées, puis elle relança son regard sur la jolie blonde avec un sourire polie mais sincère.          

copyright crackle bones

_________________


Réalisme, idéalisme, autant de brumes à travers lesquelles l'homme aveugle cherche la vérité.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Voir le profil de l'utilisateur
Imperatrice du flood et agent de communication. Ze classe !
Rapports rédigés : 1426
Santa Barbarian since : 04/05/2015
Localisation : Un peu partout à la fois.

Mon agenda
Topics: OUVERTS
Mes relations:
Mes rps:

MessageSujet: Re: Détente sous le soleil / Heidi - Callie [En Cours] Mar 8 Sep - 16:50


Détente sous le soleil

La rouquine lui dit qu'elle n'était pas initialement de Baltimore mais native de Harrisburg. Callie réfléchit quelque secondes, le nom de la ville lui évoquant quelque chose. Il faut dire que même si elle était douée en histoire, a contrario c'était une vraie quiche en géographie mais, elle réussit quand même à replacé la ville se souvenait que c'était en Pennsylvanie. "Autrement dit un coin tout aussi charmant que le Maryland" pensa-t-elle avec ironie. Il est vrai qu'elle trouvait que Baltimore était un coin complètement mort mais Harrisburg devait être surement pire.

Calypso sortit un paquet de cigarette de son sac avant de s'en griller une. Ce n'était pas un besoin primaire mais, elle avait prit l'habitude de sortir une cigarette quand elle n'avait rien dans les mains. Pavlov aurait surement apprécier cela. La jeune rouquine fini par lui dire son nom. Heidi Warren... Elle se frotta le menton, réfléchissant si elle avait déjà entendu ce nom quelques part mais il lui était inconnu au bataillon. Bah, elle enverrait un message à sa mère pour lui demander. Sa mère était une vrai commère et savait tout sur tout le monde vivant à Baltimore. Même sur des personnes qui étaient restés une semaine, même si tu avais coincé ta tête dans un grillage, même si tu avais cassé une assiette, elle le savait. C'était le don de la mère de Callie.

"Moi c'est Calypso Fitzgerald" dit-elle en calant sa clope au coin du bec avant de tendre sa main.

Elle écouta Heidi dire que sa période à Baltimore n'avait pas été très appréciable. Peut-être s'attendait-elle à ce que Calypso lui demande pourquoi en faisant la bouche en coeur mais, à vrai dire, elle n'en était pas étonnée. Elle aussi en gardait des mauvais souvenirs... Enfin, c'était plutôt qu'elle s'y était ennuyé comme un rat mort et que cette ville avait un effet dépressif.

"Ouais, je comprends ce que vous voulez dire... Cette ville est merdique" râla-t-elle. Elle soupira avant de prendre une bouffée de cigarette et tapoter dessus pour faire tomber la cendre.

Elle se demanda rapidement si sa vie était mieux à Santa Barbara ? Surêment. Certes, la ville avait peut-être un fort taux de criminalité mais, il côtoyait celui de Baltimore. Et puis au moins ici, il y avait des choses intéressantes à faire, du soleil, c'était vivant, ça bougeait ! Alors que dans le Maryland... Il y avait cette ambiance déprimante et pesante, le sentiment qu'une personne pouvait t'égorger à chaque coin de rue... En fait, il n'y avait pas photos. Calypso préférait largement Santa Barbara que Baltimore.

Heidi demanda à son tour, ce qui l'emmenait sur Santa Barbara."Je voulais être le plus loin possible de la côte Est" répondit-elle. "Surtout Baltimore et New York... Comme vous, j'en garde des mauvais souvenirs."

Enfin New York est une ville qu'elle avait adoré. Il faut dire que c'était un carrefour de culture et puis surtout, c'est la ville qui ne dort jamais et Callie se souvenait des soirées sans fin où elle ne se couchait qu'au petit matin. Si ça ne tenait qu'à elle, elle y serait restée toute sa vie. Mais bon... Il y avait certaines personnes là-bas qu'elle tenait absolument à éviter.
AVENGEDINCHAINS

_________________
Birds are born to fly

It's raining in the city . My head is hot the sky is grey. My shoes are so dirty and I don't give a fuck today. I'm walking like a Jedy. A song is on the radio. Another cover of "world is mine". Oh birds will never fly.

(avatar Monkey Control
code northern lights.)
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Voir le profil de l'utilisateur
Heidi Warren
Caliméro
Rapports rédigés : 160
Santa Barbarian since : 05/05/2015

Mon agenda
Topics: JE SAIS PAAS
Mes relations:
Mes rps:

MessageSujet: Re: Détente sous le soleil / Heidi - Callie [En Cours] Ven 11 Sep - 11:35

Détente sous le soleil

"Merdique" ? Elle avait dit "merdique" ? Heidi n'aurait pas exprimée les choses de cette façon car au départ elle avait apprécié y vivre. Mais en découvrant ce qu'elle pouvait cacher, elle n'arrivait qu'à la voir de façon morbide ? Malsaine ? Merdique convenait assez bien finalement, même si la rouquine aurait préféré un autre terme qui conviendrait plus à un langage courtois. Elle ne s'en offusqua cependant. Il y avait une réelle franchise dans les mots de cette femme et pour cela, elle avait son respect. Le journaliste n'eut pas besoin que Calypso lui dise pour qu'elle comprenne qu'elle n'était pas la seule à avoir vécu de sale moments là bas.

Et donc elle aussi avait fuis de cet endroit ? A croire que cette cité était entourée d'une aura pernicieuse qui vous donnait le besoin de s'échapper et que Santa Barbara représentait l'hôpisse des pauvres bougres qui veulent oublier leur vécu là bas. Enfin... Ce n'était pas un lieu sain non plus, et Heidi était bien placée pour le savoir vu ses articles.

Il n'empêche que c'était une sacrée coïncidence. Tomber sur la personne qui fuyait la même ville pour une autre même ville, cela avait prouvait que le hasard devait posséder un sens de l'humour. Mais Heidi ne croyait pas au destin mais aux statistiques, un dérivé de sa famille de médecin qui ne jurait que par la science.

Par ailleurs, elle remarqua un point qui l'intéressa particulièrement dans ce que la blonde venait de dire et voulu en savoir plus.

- Vous avez donc aussi habité à New York ? Cela a du être une sacrée aventure, même si visiblement ça ne s'est pas bien fini...

Heidi avait toujours rêver avant d'entrer dans un grand journal New Yorkais. Vivre au rythme dynamique et excitante de la "Big Apple". Un rêve qui pris fin dès qu'elle eut reposer les pieds sur terre. Elle imaginait bien qu'il puisse arriver bien des choses là bas et pas que de jolies choses... Si à Baltimore, elle vécu une situation si marquante, que pouvait-on vivre à New York ! Peut être que Calypso avait voulu elle aussi réaliser des objectifs ou fantasmes d'enfant pour finalement retomber sur terre lorsqu'elle y avait été. Comme quoi la tranquillité de Santa Barbara était un bienfait à l'inverse de ces autres lieux surfaits.

- En tout cas, je trouve qu'habiter ici est revigorant. On peut bien supporter la chaleur pour changer de vie.

Elle reprit ensuite une autre gorgée de thé au jasmin finissant alors la thermos. Aussitôt, elle le rangea dans son sac et entreprit à nouveau de regarder les alentours du parc. Un lieu magnifique... Une autre preuve qu'elle ne s'était pas trompé en venant dans cette ville. Elle s'en félicitait souvent, surtout qu'elle allait se promener sur les plages sauvages.

- Puis les plages ici ont plus de charme je trouve. : rajouta-t-elle en re-visualisant ses balades quotidiennes.

Il était rare qu'Heidi parle autant avec une inconnue, mais elle se sentait à l'aise et ces phrases venaient naturellement. Puis, le côté franc de cette femme lui plaisait. Il était bon de parler à quelqu'un qui dit sa pensée et ne s’embarrasse pas de trop de sous-entendu dans l'intention de tenir son "éthique".
copyright crackle bones

_________________


Réalisme, idéalisme, autant de brumes à travers lesquelles l'homme aveugle cherche la vérité.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Voir le profil de l'utilisateur
Imperatrice du flood et agent de communication. Ze classe !
Rapports rédigés : 1426
Santa Barbarian since : 04/05/2015
Localisation : Un peu partout à la fois.

Mon agenda
Topics: OUVERTS
Mes relations:
Mes rps:

MessageSujet: Re: Détente sous le soleil / Heidi - Callie [En Cours] Mar 15 Sep - 0:16


Détente sous le soleil

Callie remarqua que la rouquine avait tiqué quand elle avait dit que Baltimore était merdique. Où était le problème ? Peut-être parce qu'elle critiquait sa ville natale et que ce n'était pas dans les habitudes des gens ? Ou alors c'est parce qu'elle avait jurer ? C'était peut-être ça... Callie avait un vocabulaire très... Cru et cela avait tendance à choquer beaucoup de personne. Le fait est, qu'elle était spontanée et quand elle s'exclamait, elle ne prenait pas le temps de réfléchir ou de choisir ses mots, si bien qu'elle finissait par jurer souvent... Très souvent. Il faut dire qu'elle en avait beaucoup l'occasion... Elle avait une vie de merde.

Heidi demanda à Calypso si cette dernière avait habitée à New York. La belle blonde fronça les sourcils, n'était-ce pas ce qu'elle venait de dire ? Callie trouvait que la rouquine devenait un peu trop curieuse à son goût.

"Ouais..." se contenta-t-elle de dire sans plus.

Peut-être s'attendait-elle à un grand et beau exposé sur sa vie à New York mais, il était hors de questions que Calypso agissent ainsi. Sa vie à la Big Pomme, elle voulait la mettre derrière elle et le plus loin possible. Dans le fin fond du trou, recouvert par une épaisse couche de ciment, avec la construction d'une maison par dessus. Là où personne n'irait le cherché. Elle soupira... Pourquoi avait-elle commencé à parler de ça ? Maintenant les souvenirs lui revenaient et elle en avait foutrement pas envie.

"Enfin, c'est comme Baltimore, c'est le genre de ville à bouffer votre âme." conclut-elle en faisant un geste de la main, disant que le sujet était clos.

Si Heidi s'attendait à ce que Calypso fasse une description paradisiaque de New York, elle s'était trompée de personne. Certes, elle avait adoré cette ville, pour son côté dynamique et cosmopolite mais, à côté de ça, c'était loin de ressembler aux descriptions que l'on faisait dans les guides ou sur les cartes postales. Pourtant chaque personnes y allant ne revenait qu'en vantant ses mérites ? En même temps, vu le prix dépenser là-bas, les gens revenaient rarement en disant que c'était nul à chier, ayant bien trop les boules d'avoir dépenser autant d'argent dans de la merde alors, autant faire profil bas et dire que c'est parfait.

Heidi enchaina sur Santa Barbara, comme quoi la chaleur faisait du bien et que les plages y étaient bien plus belles. Calypso haussa les épaules. Le chaud n'était pas vraiment son dada alors, quand la canicule était présente elle essayait de sortir le moins que possible... Le seul problème étant qu'il faisait plus chaud dans son appart qu'à l'extérieur si bien, qu'elle se posait souvent dans un café pour profiter de la clim. Toutefois, elle devait avouer que les paysages ici étaient plus plaisants que sur la côte est qui était juste... Sombre, grise, triste...

"Vous avez raison... Le coin est sympa. Après, je ne vais pas souvent à la plage. Le sable qui colle, les gens qui parlent fort, les mômes qui chialent... Très peu pour moi. Après, si vous connaissez des endroits plus calmes, je suis preneuse"

AVENGEDINCHAINS

_________________
Birds are born to fly

It's raining in the city . My head is hot the sky is grey. My shoes are so dirty and I don't give a fuck today. I'm walking like a Jedy. A song is on the radio. Another cover of "world is mine". Oh birds will never fly.

(avatar Monkey Control
code northern lights.)
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
❝ Contenu sponsorisé ❞

MessageSujet: Re: Détente sous le soleil / Heidi - Callie [En Cours]

Revenir en haut Aller en bas
 

Détente sous le soleil / Heidi - Callie [En Cours]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» Il n'y a rien de nouveau sous le soleil Lavalas
» Sous le soleil de la plaine...
» Sous le soleil (PV Akuzu Mia)
» Rendez-vous sous le soleil (PV Lrya)
» [TERMINÉ] Sous le sunlight des tropiques ♫ [Alex]

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Santa Barbara Skies :: Santa Barbara :: Parma :: Parma Park-