AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 Gabriel | Thé et café donnent de l'esprit à ceux qui en ont et des insomnies à ceux qui n'en ont pas.

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
avatar
Voir le profil de l'utilisateur
Qu'est ce qui est jaune et qui attend ? Jonathan.
Rapports rédigés : 515
Santa Barbarian since : 04/05/2015
Localisation : A la morgue ... Pour travailler

Mon agenda
Topics: OUVERTS
Mes relations:
Mes rps:

MessageSujet: Gabriel | Thé et café donnent de l'esprit à ceux qui en ont et des insomnies à ceux qui n'en ont pas. Dim 24 Mai - 17:01


Thé et café donnent de l'esprit à ceux qui en ont et des insomnies à ceux qui n'en ont pas.
Gabriel & Jonathan

Encore une journée extrêmement chargée, voir une des plus chargée que Jonathan ai connu. De nombreux corps avaient été déposés à la morgue pour une demande d'autopsie. Il y avaient tellement de choses à déterminer l'heure de la mort, la cause soit les choses basiques. Jonathan commençait à perdre fois en l'humanité. Comment autant de cadavre pouvaient se retrouver sur la table de billard en si peu de temps. Les gens semblaient de moins en moins avoir de remords à ôter la vie d'autrui. Mais, encore une fois, il n'était pas là pour réfléchir à ce genre de chose.

Après avoir passer toute la matinée à travailler, le médecin s'accorda une pause, il en avait bien besoin. Et surtout, il était en manque de caféine. Il était déjà 13h et sa dernière tasse de café remontait à 6h du matin, autrement dit pour le beau brun, cela faisait trop longtemps. Il monta à la cafétéria. Il y avait du monde et c'était bruyant, ce qui dérangeait Jonathan, mais le café qui était préparé y était excellent. Mille fois mieux que celui servit pas les distributeurs qui étaient dans chaque ailes de l’hôpital. Ce dernier était immonde, pas assez de nacre et beaucoup trop d'eau. De la vraie pissette dirait-il dans le langage familier.

- La même chose que d'habitude Docteur Milligan ? " demanda la jeune serveuse.

Ce dernier hocha de la tête " Oui s'il te plait Agatha. Café noir et un croissant, comme toujours ".

Jonathan faisait partit de ces personnes qui ne changeait jamais leurs habitudes. A quoi bon ? Il était très bien dans celles qu'il avait. A quoi cela lui servirait de changer ? Pour découvrir de nouvelles choses ? Très souvent on finissait dessus. Et puis, de toute façon, les croissants préparés par la jeune Agatha étaient délicieux. Cela était une raison de plus pour garder cette habitude.

Une fois qu'il eu sa commande, Jonathan alla s’asseoir à une table et fut surpris d'y trouver un dossier. Il regarda autour de lui. Il n'y avait pas beaucoup de monde dans la cafétéria, pour une fois, juste deux jeunes femmes qui étaient en pleine discussion et gloussaient sur une raison inconnue de Jonathan. Il regarda le nom sur le dossier " Gabriel Loisell ", autrement dit, surement pas une des deux femmes. Alors, c'était quelqu'un qui l'avait oublié là. Il examina un peu plus le dossier. Il portait le tampon du service de cancérologie. Le plus logique serait de le rapporté au service, la personne qu l'avait oublié retournerait là-bas à coup sûr. Ou alors, la personne retournerait ici pour le récupérer quand il se rendrait compte de son oublie. Il se décida que le mieux serait de finir son café, et si personne ne se montrait d'ici là, il irait porter le dossier au service de cancérologie. Après tout, il avait envie de profiter de son moment de pause.

Les moments de pauses comme ça étaient ceux que Jonathan préférait. Cela lui permettait surtout de reposer son cerveau. Il réfléchissait de trop, tout le temps, et cela était fatiguant. Alors chaque minutes où Jon se reposait étaient sacrés pour lui. Quoique, actuellement,  il avait du mal à se reposer à cause des deux bécasses qui gloussaient à côté de lui. Jonathan ne dit rien mais, se contenta de soupirer pour montrer son mécontentement.

crackle bones

_________________



Génétique en bandoulière. Des chromosomes dans l'atmosphère.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Voir le profil de l'utilisateur
Caliméro
Rapports rédigés : 58
Santa Barbarian since : 16/05/2015

MessageSujet: Re: Gabriel | Thé et café donnent de l'esprit à ceux qui en ont et des insomnies à ceux qui n'en ont pas. Mer 27 Mai - 21:01

Thé et café donnent de l'esprit à ceux qui en ont et des insomnies à ceux qui n'en ont pas.

ft. Gabriel & Jonathan


 
Comme d'habitude, Gabriel gardait le sourire même à la sorties des rendez vous bien sombres du centre de cancérologie. Il lui était arrivé de repartir avec l'annonce de chimio plus qu'infernale à venir, il ne laissait pas tomber son optimisme. Toujours avoir l'espoir. Alors lorsqu'on lui explique que le traitement est plutôt positif comparé à d'habitude, il ne peut respirer que la joie de vivre. Même lorsque le médecin lui rappelait que c'était sûrement que temporaire. Qu'importe, pensait-il, au moins je vivrais peut être un jour de plus ! En tout cas, c'était d'un pas plein de gaieté qu'il s'approchait de la sortie de la cafétéria. Il s'était offert un petit cappuccino chocolat-caramel pour fêter la bonne nouvelle. Il l'avait d'ailleurs encore le gobelet à moitié plein dans la main, comptant peut être le finir sur la route pour revenir chez lui. Le fumet sucré de la boisson lui donnait encore plus d'énergie qu'il n'en avait de base. Enfin... Même si il respirait la joie de vivre, on ne pouvait dire qu'il possédait une grande force. Sous ses allures dynamique, la fatigue s’installait vite comme la douleur liée au traitement. Bien heureusement, son moral palliait à ses inconvénients physique.  

Au moment de passer la porte, il croisa une infirmière qu'il avait l'habitude de voir lors de ces séances de chimio. Petite rouquine mignonne et très courtoise. Ainsi, comme à chaque fois, il la salua avec grand plaisir et lui montra par un sourire chaleureux qu'il gardait une certaine pêche malgré ces ennuis. Un petit échange convivial commença jusqu'à ce que la jeune femme lui demande si il avait bien pensé à prendre sa feuille de suivi. Mais alors qu'il comptait lui montrer, en grand étourdie qu'il était, il remarqua qu'il avait oublié son dossier. C'était tout lui ! Il chercha alors rapidement dans sa tête où il avait pu le laisser tandis que l’infirmière repartait à ses occupations en lui souhaitant bonne chance.

Puis l'évidence tomba assez vite. Sûrement sur la table où il avait commencer à boire son cappuccino. Il fit demi tour et s'aperçut qu'un homme s'était assis entre temps à sa place. Un brun à lunette qui semblait assez épuisé. Un médecin à la vue de sa tenue. Gabriel songea en s'amusant que c'était un coup à se faire charrier sur son côté tête en l'air. Mais ce n'était pas très grave. Il riait de son côté dans la lune. Il s'avança alors vers la personne. En passant devant la table voisine, il offrit un grand sourire aux deux femmes qui semblaient encore s'amuser. Quelques minutes auparavant, il avait remarqué leur présence et bénéficié du plaisir de voir d'autres personnes goûter à la joie de vivre. Cela lui faisait plaisir de voir un peu gaieté autour de lui.

Ainsi, il arriva avec une mine réjoui quoiqu'un peu gêné à son ancienne place, il déclara. :

- Bonjour, monsieur. Je crois qu'il s'agit de mon dossier sur la table.

Il montra du doigt la chemise posée près du café du médecin et prit le temps d'observer un peu son interlocuteur. Il semblait agacé. Gabriel se demanda quelle était la cause de cette humeur, mais garda cette réflexion pour lui préférant afficher toujours une figure courtoise. Il rajouta tout de même. :

- Excusez moi en tout cas de vous déranger. Je suis une vrai tête de linotte.
   
 

 

code by ORICYA.

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Voir le profil de l'utilisateur
Qu'est ce qui est jaune et qui attend ? Jonathan.
Rapports rédigés : 515
Santa Barbarian since : 04/05/2015
Localisation : A la morgue ... Pour travailler

Mon agenda
Topics: OUVERTS
Mes relations:
Mes rps:

MessageSujet: Re: Gabriel | Thé et café donnent de l'esprit à ceux qui en ont et des insomnies à ceux qui n'en ont pas. Dim 7 Juin - 10:43


Thé et café donnent de l'esprit à ceux qui en ont et des insomnies à ceux qui n'en ont pas.
Gabriel & Jonathan

Une fois qu'il eu fini son café, Jon allait se préparer à partir au service cancérologie quand un homme entra dans la salle, se dirigea vers le médecin et désigna le dossier comme étant le sien. Alors c'était lui le dénommé Gabriel Loisell ? Jonathan observa l'homme un moment. Il était relativement grand, à vue d'oeil dans les 1m95 et très maigre. Son visage était énormément creusé, Jonathan devina sans mal que la maladie était arrivée à un stade avancé chez lui mais, étonnement celui-ci gardait le sourire. Ce qui prouvait que c'était une personne forte d'esprit. Sans le connaitre, Jonathan se dit qu'il put apprécier cet homme et qu'il était bien sympathique.

-Ne vous en faites pas" dit Jonathan en souriant "Il est totalement normal d'oublier des choses de temps en temps. Moi aussi ça m'arrive très souvent. Par exemple pas plus tard que ce matin, j'ai oublié mon portable chez moi... Encore. Cela arrive très souvent. Enfin... Le plus important c'est que je n'oublie rien dans les cadavres que j'autopsie."

Un silence s'installa entre les deux hommes. Quand Jonathan essayait de faire de l'humour... Cela devenait très vite gênant. Il faut dire qu'il ne parlais pas souvent, alors quand il essayait de faire le comique, cela surprenant la majorité de ses connaissances. Mais, de plus, son humour était très morbide, il ne s'en rendait même pas compte, surement à cause de son travail. Le fait est, que la plupart des personnes se retrouvaient très gênées et finissaient par rire, plus par empathie que par réelle envie.

-Excusez-moi pour cette blague nulle" dit Jonathan, quand il se rendit compte de son bide "Pour m'excuser, laissez-moi vous offrir un café..."

Ça c'était une première ! Non pas qu'il prenne deux cafés à la suite, ça il en avait l'habitude mais, le fait qu'il invite quelqu'un pour discuter, ce n'était jamais arrivé. Pourtant, Jonathan avait l'impression que l'homme qui se tenait en face de lui était une personne vraiment sympa et intéressante qu'il avait envie d'apprendre à connaitre. Certes, il n'était pas sociable mais, quand il se retrouvait avec des personnes intelligentes et sympathiques, il n'allait pas les fuir. Il allait même discuter avec eux de tout et de rien.

En fait le plus dur chez Jonathan était de briser cette distance qu'il mettait entre lui et le monde. Il faisait ça pour se protéger bien sûr. Il avait déjà vu à quel point les hommes étaient décevant entre eux mais, une fois qu'il vous avait accordé sa confiance, il se révélait être un très bon ami. Bien sûr, ce n'était pas le plus foufous des amis mais, il était celui qui était toujours à l'écoute, à qui on pouvait donner sa confiance et qui ne vous trahirait jamais. Étonnement, avec ce dénommé Gabriel, il s'était sentit à l'aise immédiatement, le géant avait un visage qui inspirait la confiance. Maintenant, Jonathan espérait juste qu'il n'avait pas fait un faux jugement et que l'homme en face de lui n'était pas un abruti total mais, Jonathan se trompait rarement et le peu de mots que l'homme avait dit montrait qu'il était poli et amical.
crackle bones

_________________



Génétique en bandoulière. Des chromosomes dans l'atmosphère.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Voir le profil de l'utilisateur
Caliméro
Rapports rédigés : 58
Santa Barbarian since : 16/05/2015

MessageSujet: Re: Gabriel | Thé et café donnent de l'esprit à ceux qui en ont et des insomnies à ceux qui n'en ont pas. Mar 1 Sep - 13:45

Thé et café donnent de l'esprit à ceux qui en ont et des insomnies à ceux qui n'en ont pas.

ft. Gabriel & Jonathan


 
Le fait de voir l'homme plus détendu fit plaisir à Gabriel. Le monde semblait plus doux lorsque la bonne humeur régnait. Cependant, la surprise prit le grand brun lorsque le médecin se mit à parler d'autopsie le surprit un peu. En temps normal on évitait les blagues d'humour noir avec lui. Certainement par peur de le renvoyer vers sa maladie. Pourtant ce M. Loisell n'était pas de ceux qui s'apitoyait sur son sort et aimait rire de tout. Ainsi avec une certaine maladresse mais en gardant une certaine sincérité, le grand brun se mit à rire avant de répondre. :

- Aucune blague n'est nulle, elle touche simplement plus ou moins de personne. C'est juste que je n'ai pas l'habitude qu'on rit de ce genre de sujet avec moi. En tout cas, cette invitation à prendre un café est très sympathique.

Gabriel se pencha alors pour prendre son dossier et le ranger dans sa sacoche. Une petite sécurité mais au fond, il savait qu'il serait capable d'oublier le sac s'il devait encore laisser son étourderie semer ses affaires tout dans l’hôpital. Puis c'était si régulier que le personnel savait qu'un objet qui traînait provenait souvent de lui. Les femmes de l'accueil souvent d'ailleurs s'amusaient à être étonné quand il avait réussi à ne rien zappé dans les couloirs ou chambres.

Tout du moins, son attention revint directement sur le médecin lorsqu'il eut mit ses papiers à leur place. Si il avait parler d'autopsie c'est que visiblement, il travaillait à la morgue, ce qui expliquerait pourquoi le grand brun n'avait pas l'impression de l'avoir croisé. A force de venir, il commençait à reconnaître les têtes donc en rencontrer une nouvelle le rendait enthousiaste.

- En tout cas, ravi de faire votre connaissance. : reprit l'étourdie. : Comme vous avez du le lire, je m'appelle Gabriel Loisell. Je suis un habitué des lieux va-t-on dire.  

A ces derniers mots, il s'assit et continua d'afficher son grand sourire. Il s'apprêtait à poser une question lorsque un rire derrière lui le surprit. C'était les voisines de l'autre table qui semblaient s'amuser comme des petites folles pour une raison qu'ignorait l'homme. Au fond, cela lui importait peu, c'était bien pour elles si leur discussion était amusante. Sans commentaire, il se tourna de nouveau son interlocuteur et demanda. :

- Et donc, à qui dois je le plaisir d'un autre café ?

Cela dit, il offrit encore une fois une mine sereine et insouciante de tout les malheurs du monde.

   
 

 

code by ORICYA.

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Voir le profil de l'utilisateur
Qu'est ce qui est jaune et qui attend ? Jonathan.
Rapports rédigés : 515
Santa Barbarian since : 04/05/2015
Localisation : A la morgue ... Pour travailler

Mon agenda
Topics: OUVERTS
Mes relations:
Mes rps:

MessageSujet: Re: Gabriel | Thé et café donnent de l'esprit à ceux qui en ont et des insomnies à ceux qui n'en ont pas. Mar 8 Sep - 10:35


Thé et café donnent de l'esprit à ceux qui en ont et des insomnies à ceux qui n'en ont pas.
Gabriel & Jonathan

Le jeune homme rit à la blague de Jonathan et cela lui fit plaisir. Il était tellement peu habitué à faire de l'humour que, quand on appréciait le peu qu'il faisait, il trouvait cela agréable. Après, il n'allait pas en faire plus pour autant. Cette caractéristique ne faisait pas partit de lui. Son interlocuteur précisa également qu'il n'était pas habitué à ce qu'on fasse de l'humour noir avec lui. Jonathan s'interrogea. Il en devinait la cause, il avait bien vu le dossier de l'homme en face de lui mais, il se demandait pourquoi un tel agissement. Certes, avoir une maladie grave était quelque chose de vraiment triste mais, Jon ne comprenait pas pourquoi on devait aussitôt changer son comportement quand on se trouvait en la présence d'un malade. Au contraire, n'avait-il pas envie d'être traité comme une personne normale ? Après, c'était la vision des choses de Jon et chacune avait la sienne mais, si jamais un jour il se retrouvait dans cette situation, il ne voudrait pas qu'on s'apitoie sur son sort et qu'on le laisse travailler en paix dans sa morgue.

L'homme rangea ses dossiers avant de se présenter. Ainsi, il s’appelait Gabriel Loisell. Jon avait déjà entendu parler de lui par son collègue cancérologue. Il l'avait défini comme une personne agréable et calme, un peu rêveur tout de fois. Il avait aussi ajouté qu'il était vraiment dommage qu'un homme comme ça ai le cancer car il avait toujours eu une bonne de vie alors qu'on voyait des gens qui fumaient depuis plus de cinquante ans et pourtant se portaient comme un charme.

- Je suis aussi un habitué des lieux » répondit Jon « Enfin, pas pour la même raison et j'ai plus tendance à me terrer dans les couloirs souterrains de l’hôpital »

Autrement dit, la morgue, là où ne pouvait pas passer la lumière, ce qui était mieux pour la conservation des corps. Toutefois Jon ne le précisa pas, c'était inutile étant donné qu'il avait déjà préciser avant qu'il était médecin légiste.

Le dénommé Gabriel s'assit en face du médecin avant de lui demander son nom.

- Je m'appelle Jonathan Milligan. Enchanté également» répondit-il en souriant.

Comme vous le saviez déjà, Jon n'était pas la personne la plus sociable du monde pourtant, il appréciait immédiatement son interlocuteur. Il avait l'air d'être une personne sage et intelligente, exactement le genre de caractère que Jonathan appréciait chez un être humain. Il avait également l'air très amical et du genre à s'attendre avec n'importe qui. Ce qui était fort encourageant à vouloir faire sa connaissance alors que, s'il s'était retrouvé en face du personne qui tire la gueule, il n'aurait sûrement pas engagé la conversation.

Il fit signe à la serveuse qui les rejoint avant de commander deux cafés. Il venait juste de finir son premier mais, il avait encore besoin de caféine. Il avait TOUJOURS besoin de caféine. Cette dernière repartie derrière son comptoir avant de revenir rapidement à la table pour déposer les breuvages.

- Alors...» commença Jonathan «Mes collègues ne sont pas trop durs avec vous ?»

Savoir comment travaillait les autres membres du personnel de l'hôpital était sûrement ce que cherchais à savoir tout les médecins. Dès qu'ils rencontraient un patient d'un autre service, ils ne pouvaient s'empêcher de poser cette question. Peut-être par ragotage ? Ou savoir si on est mieux ? Pour Jon, c'était simplement pour se tenir au courant. Pour sa part, il n'avait pas trop ce problème, ses patients n'étaient pas vraiment en état de dire s'il travaillait bien ou non.
crackle bones

_________________



Génétique en bandoulière. Des chromosomes dans l'atmosphère.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Voir le profil de l'utilisateur
Caliméro
Rapports rédigés : 58
Santa Barbarian since : 16/05/2015

MessageSujet: Re: Gabriel | Thé et café donnent de l'esprit à ceux qui en ont et des insomnies à ceux qui n'en ont pas. Ven 11 Sep - 10:05

Thé et café donnent de l'esprit à ceux qui en ont et des insomnies à ceux qui n'en ont pas.

ft. Gabriel & Jonathan


 
La référence aux couloirs souterrains fit sourire Gabriel. Il est vrai que les morgues se trouvaient toujours en dessous des vivants. Cela ressemblait à une métaphore. Même avant d'être dans un cercueil on se retrouvait sous terre, enfin... ça ne serait pas le cas de grand brun. Lui, il avait opté dans son testament qu'il souhaitait être incinéré et ses cendres dispersées sur la plage en face de chez lui. Mais il hésitait à le modifier pour être enterré sous un arbre comme le pommier. Il ne savait si il valait mieux rejoindre les profondeurs calmes et sereines de l'océan pacifique ou renaître dans une multitude de fruit considérer comme le symbole de pêché et du savoir. En tout cas, rester avec ces cadavres en attendant qu'ils soient mis en terre ou en urne pouvait avoir quelque chose d'assez spirituel. Garder le corps à la manière d'un dernier ange gardien... Non ! Encore une fois, son côté artiste trop rêveur faisant des siennes. Cela devait être avant tout un travail important pour le deuil de la famille. Savoir ce qu'il en est de la fin du défunt et ainsi pouvoir passer à autre chose. Un métier qui avait de son importance.

Tout du moins, il fut bien content de noter le nom de cette nouvelle connaissance. Jonathan Milligan ? Bien, à force peut être connaîtrait il tout l'hôpital. Au fond, cela pouvait être un défi assez amusant à faire. Le soucis à vrai dire, c'est qu'il était facilement réalisable mais il ne s'en fit pas plus que ça.

D'ailleurs ces pensées furent vite coupées par l'arrivé des cafés. Et une autre dose de caféine pour Gaby ! Il serait en forme pour préparer les accessoires de sa pièce en cours. En ce moment, il travaillait sur une adaption américaine du "Dindon". Une œuvre française écrite par George Feydeau. C'était assez prometteur. En plus, il était agréable de travailler sur des objets du 19ème siècle. Enfin... Rien ne pressait non plus. Puis un café, ça se savoure alors il comptait bien prendre le temps de le boire.

Puis, tandis qu'il mettait le sucre dans cette boisson qu'il appréciait tant, son compagnon de table lui posa une question. :

- Alors...» commença Jonathan «Mes collègues ne sont pas trop durs avec vous ?»

A nouveau, un grand sourire se dessina sur les lèvres de Gabriel. Le personnel de l'hôpital était dans son ensemble très aimable et serviable avec lui. Il n'avait jamais eu à se plaindre, ou plutôt même quand il aurait pu le faire, il avait relativisé les choses pour ne voir que le positif.

- Non, ils font tous de leur mieux. Et pour le coup, j'ai toujours la pêche ! Puis, ils sont très patients aussi. Vu mon côté tête en l'air, il y aura de quoi me taper sur les doigts et pourtant ils arrivent à garder leur calme.

D'ailleurs, si il était là, c'était encore la preuve que c'était une tête de linotte.

- Puis, souvent dans les autres hôpitaux où j'ai été avant, c'était moins... chaleureux ? Pourtant, ici, je vois plus de faits divers dans les journaux que là-bas !

Il est vrai qu'en France, ce n'était pas la même ambiance qu'en cet endroit. Gabriel trouvait qu'il y faisait bon vivre et comprenait pourquoi sa sœur avait décidé d'y habiter... Il chercha tout de suite à penser à autre chose et enchaîna avec une question. :

- Cela fait longtemps que vous travaillez ici ? Médecin légiste dans cette ville ne doit pas être de tout repos.

C'est vrai qu'il devait y avoir beaucoup de travail pour cette profession. Cependant, il dégageait de lui un certain calme qu'appréciait le quasi quarantenaire. Il songea qu'à vu d’œil, il devait avoir à peu près le même âge et donc que cela devait faire un certain temps qu'il travaillait dans ce domaine. Peut être était ce pour ça qu'il semblait si tranquille. Le fait de travailler dans le silence devait rendre les gens moins agités. Puis, il devait avoir une bonne dose de sang froid pour bosser dans une ville comme Santa Barbara pour son poste.  


 

 

code by ORICYA.

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Voir le profil de l'utilisateur
Qu'est ce qui est jaune et qui attend ? Jonathan.
Rapports rédigés : 515
Santa Barbarian since : 04/05/2015
Localisation : A la morgue ... Pour travailler

Mon agenda
Topics: OUVERTS
Mes relations:
Mes rps:

MessageSujet: Re: Gabriel | Thé et café donnent de l'esprit à ceux qui en ont et des insomnies à ceux qui n'en ont pas. Mar 22 Sep - 23:36


Thé et café donnent de l'esprit à ceux qui en ont et des insomnies à ceux qui n'en ont pas.
Gabriel & Jonathan


Gabriel vanta les louanges de l’hôpital, tout en disant que ses collègues étaient tous très attentifs et professionnels. Jonathan hocha la tête, il n'était pas du tout surpris par cette déclaration. Il savait que la qualité des soins et la relation avec le patient avaient toujours été présentes à l'hôpital. C'était d'ailleurs pour cette raison qu'il avait emménagé sur Santa Barbara, pour son centre hospitalier. La plupart des personnes venaient sur Santa Barbare pour sa plage, le soleil, la culture, la mer... Jon lui venait pour le Cottage Hospital. Chacun ses priorités. Jonathan préférait de loin une ville moins touristique mais avec un centre hospitalier de renom. Heureusement pour lui, il avait les deux. Et puis, au final, il aimait beaucoup Santa Barbara. Certes, il avait un peu de mal avec la chaleur qui restait estivale toute au long de l'année mais, comprenez le, il avait grandit à Londres et pour lui c'était "Winter is coming" tout les jours. Il aimait bien Santa Barbara pour ses grands parcs où il pouvait promener librement Scar sans qu'il ai besoin de le tenir en laisse. Il aimait aussi ce côté cosmopolite et ce mélange des genres qui était propre à la ville.

Gabriel appuya aussi sur le fait que ses collègues étaient vraiment patients étant donné qu'il était une vrai tête en l'air. Jon fit un petit sourire. Des patients de ce genre, il en passait beaucoup dans les couloirs. Untel avait oublié de prendre son médicament ou machine qui avait complètement zappé un rendez-vous. Avec le temps, les médecins avaient apprit à se formater à ce genre d'oubli.

Son interlocuteur dit également que là d'où il venait les gens étaient moins chaleureux.

- D'où venez vous ?" demanda Jonathan avec curiosité.

En effet, il semblait avoir détecter un petit accent quand Gabriel parlait mais, impossible de remettre la main sur son origine. De son côté, il savait que son accent britannique était très fort mais, il ne le cachait pas. Cela faisait parti de sa personne après tout. Et c'est hyper sexy..

Gabriel ajouta aussi quelque chose comme quoi, il lisait beaucoup de fait divers dans les journaux. Jonathan ne pouvait qu'acquiescer tristement. Il est vrai qu'il ne comptait plus le nombre de personne qui finissait sur sa table de billard à cause d'histoire de drogues ou même de crimes passionnels. Et pourtant, aussi dangereuse qu'elle était, Santa Barbara prouvait qu'elle pouvait être une ville vraiment chaleureuse, avec des habitants d'accueillant les bras ouverts. Disons que ses habitants étaient juste... Rancuniers et qu'il valait mieux faire attention à ne pas les vexer.

Jonathan bu une gorgée quand Gabriel lui posa une question. Il reposa sa tasse avant de répondre.

- Ça fait deux ans que je vis sur Santa Barbara" expliqua-t-il. "J'y suis venu car j'avais une bonne opportunité. Comme vous le dîtes, il y a beaucoup de travail, avec différents cas et cela est vraiment intéressant... Enfin ça l'est pour moi mais, c'est normal c'est mon métier. Sinon, je suis médecin légiste depuis... Longtemps. Trop dixit ma famille".

En effet, cette dernière trouvait le milieu dans lequel Jonathan travaillait vraiment déprimante et craignait tellement que cela empiète sur son moral. Mais, jusque là, Jon ne s'était jamais senti déprimé et il adorait son boulot, ses collègues, ses stagiaires, surtout Alix sa protégée. Hors de question de le quitter.
crackle bones

_________________



Génétique en bandoulière. Des chromosomes dans l'atmosphère.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
❝ Contenu sponsorisé ❞

MessageSujet: Re: Gabriel | Thé et café donnent de l'esprit à ceux qui en ont et des insomnies à ceux qui n'en ont pas.

Revenir en haut Aller en bas
 

Gabriel | Thé et café donnent de l'esprit à ceux qui en ont et des insomnies à ceux qui n'en ont pas.

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» DE GABRIEL BIEN AIME A MARC BAZIN LES PRIMAIRES SANG UN CONSEIL ELECTORAL !e
» LES Voies DE LA RECONSTRUCTION PAR JEAN GABRIEL FORTUNÉ.
» L'amour sans philosopher C'est comme le café : très vite passé. [Les Shepard && Gibbs]
» ♣ Le café, ça tache ? | Alix & Ewen
» Le pot de mayonnaise et les deux tasses de café...

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Santa Barbara Skies :: Santa Barbara :: Mission Canyon :: Cottage Hospital-